Forums

La Grande Muraille

The Great Wall

Action Aventures 8
Date de sortie : · Durée : 94 min · Liste : Film 2017
Impression globale
6.0
Histoire/scénario
5.0
Acteurs
6.0
Total 5.8 /10 · 5 avis · 5 note(s) · Poster mon avis ?

Synopsis : L’ultime combat qu’une faction armée d’élite livre au nom de l’humanité sur les remparts de la muraille la plus célèbre du monde.

Réalisateurs : · Casting : , , , , , , , , ,

8 avis sur La Grande Muraille

  1. kadlamalice dit :
    Impression globale
    5
    Histoire/scénario
    5
    Acteurs
    5

    un classique ou un héros venu de l'occident sauve le monde, en quête de quelque choses et qui fini par assumer ces responsabilité de héros blanc, un scénario simple d'habitude j'aime ça mais quand c'est pas trop copier (trop de similitude avec le manga attack of titans) le film serai sortie directement en dvd ça m'aurai pas surpris.

    • cmpunk66 dit :

      Je comptais peut être aller le voir mais vu les notes ça me motive pas trop :blush:

    • Olvers974 dit :
      Impression globale
      7
      Histoire/scénario
      5
      Acteurs
      6

      La grande muraille et ses légendes, étaient bien là avant l'attaque des titans ^^

    • kadlamalice dit :

      oui oui c'est vrai, c'est vrai lool

  2. Keyroh234 dit :
    Impression globale
    6
    Histoire/scénario
    6
    Acteurs
    6

    C'est pas la purge à laquelle je m'attendais, ça se laisse regarder, c'est du déjà vu, l'histoire est bateau mais ça ne manque pas de rythme et certains plans sont vraiment magnifiques. Pas le film du siècle, certes, dommage également pour le surjeu de certains acteurs, mais ça peut se voir sans soucis au détour d'un tarif préférentiel et / ou le mardi pour les abonnées Orange ;)

  3. Djack dit :
    Impression globale
    7
    Histoire/scénario
    4
    Acteurs
    8

    Zhang Yimou (La Cité Interdite) est plus habitué à l’élégance, la délicatesse, et même si certains de ses films d’action proposent des moments de bravoure bien foutus (Hero), tout cela est fait dans une certaine splendeur. Ici, pour La grande Muraille, il a fait fi de la poésie et la subtilité, et s’est offert les services d’un Jason Bourne en catogan pour tacler de la vilaine bêbête millénaire.

    Les adorateurs de Yimou vont donc prendre une sacrée fessée, son cinéma assez riche en étant réduit à une succession de batailles aux CGI souvent limites, digne parfois d’une Playstation 1. Seulement voilà, pour tous ceux qui ne chercheraient qu’un spectacle puissant et démesuré, La Grande Muraille en a clairement sous capot.

    Car le réalisateur est loin d’être un manchot, et la surenchère qu’il propose ici cartonne à 200%. D’emblée, la première grosse attaque du film, aussi longue qu’absolument hallucinante, pose les bases de l’outrance. Des guerriers et guerrières aux armures colorées et flamboyantes à la Power Rangers virevoltent aux quatre coins de la Muraille, pour repousser les bestioles assoiffées de chair et de sang – tout en restant « terre à terre » dans les affrontements à la différence des combats volants genre Le secret des poignards volants (du même Yimou) ou Tigre et Dragon.

    Des ralentis à gogo sur des actions over the top, des moments épiques bourrés d’idées exagérées mais intéressantes, une violence crue sans pour autant être sanglante : Yimou s’éclate à faire son bourrin « american-style », et son film en devient un bon gros plaisir coupable de derrière les fagots ! Ce qui implique, bien entendu, un scénario proche du néant, n’ayant rien d’intéressant à raconter, aux enjeux basiques qui ne lésine pas sur les clichés.

    Mais qu’importe ! Le spectacle est totalement assumé, généreux et limpide, et même s’il a tendance à s’émousser légèrement au fur et à mesure (la bataille finale ne vaut pas celle du début), l’amusement, lui, reste intact. Le film est aussi aidé par un casting solide, dont la femme forte Jing Tian volerait presque la vedette à Matt Damon, qui ne démérite pas pour autant, parfaitement à l’aise dans son rôle de voleur au grand cœur.

    POUR LES FLEMMARDS : Des effets spéciaux limites et une trame ultra-conventionnelle, pour un bon gros spectacle épique et assumé. Plaisir coupable d’un Zhang Yimou bourrin !

  4. LéoR dit :
    Impression globale
    5
    Histoire/scénario
    5
    Acteurs
    5

    Un blanc qui apprend aux chinois. Effets spéciaux chinois tout pourri. Pas besoin d'écrire un pavé pour ça. Attendez la version HDlight.

    • adbabad dit :

      "un blanc qui apprend aux chinois" j'appelle pas un argument mais une vision réductrice de la vie.
      Sans rancune aucune bisous ;)

Donner mon avis