Forums

First Man : le premier homme sur la Lune

First Man

Biopic Drame 1
Date de sortie : · Durée : 138 min · Liste : Film 2018
Impression globale
7.6
Histoire/scénario
7.6
Acteurs
8.1
Total 7.7 /10 · 1 avis · 2 note(s) · Poster mon avis ?

Synopsis : L’histoire fascinante de la mission de la NASA d’envoyer un homme sur la lune, centrée sur Neil Armstrong et les années 1961-1969. Inspiré du livre de James R. Hansen, le film explore les sacrifices et coûts – d’Armstrong et de la nation – d’une des plus dangereuses missions de l’Histoire.

Réalisateurs : · Casting : , , , , , , , , ,

Séances : tapez un lieu (75, Paris, Bruxelles, Montréal...)

Un avis sur First Man : le premier homme sur la Lune

  1. V dit :
    Impression globale
    8
    Histoire/scénario
    8
    Acteurs
    9

    Coucou Damien !
    Pour commencer, je ne me pencherais pas sur le vécu de Neil Armstrong et la façon dont Chazelle l'à représenté car je ne suis point un expert. C'est pour cela que mes propos suivants vont principalement porter sur l'esthétique et la mise en scène du film.
    Tout d'abord, j'ai trouvé l'introduction du film assez longue, filmé sans arrêt en gros plan, la caméra à l'épaule obligeant au spectateur de subir les tremblements incessants. Or, cette mise en contexte est essentielle et nous donnes un point de vue de l'homme qui va entrer dans l'histoire. Tourmenté par des affaires familiales (mais également professionnelle que l'on découvre tout au long du film). Penchons nous sur la mise en scène. Que dire... j'ai trouvé ça d'une beauté transcendante. Les images, les couleurs utilisées envoûtent le spectateur dans une épopée grandissante. Certaines scènes dans l'espace nous tiennent en haleine jusqu'à nous couper le souffre.
    Le réalisateur ne manque pas de nous bercer dans une atmosphère agoraphobe, en totale immersion dans ce que pouvait vivre ces astronautes (bien que nous ne pouvons certainement pas ressentir les mêmes effets). Le décors est tout bonnement en parfaite harmonie avec les images qui nous sont proposées. L'utilisation de la caméra subjective. La façon d'utiliser le son dans l'espace.

    """
    SPOIL : Mention spéciale lorsqu'ils ouvrent le SAS d'Eagle, prise de vue sur la lune, silence de mort, puis vision subjective et panorama sur la lune
    """
    Ces simples prouesses techniques suffisent à nous faire ressentir une émotion pesante et à s'introduire dans la beauté de cette épopée mais aussi dans la dangerosité de cette mission.
    Gros point sur la bande son, qui est pour le coup aussi variée qu'efficace, qui s'adapte (pour moi) parfaitement à chaque scène.
    Une très belle expérience vécue au cinéma (dolby).

Donner mon avis