Forums

Grave

Drame Horreur 14
Date de sortie : · Durée : 98 min · Liste : Film 2017
Impression globale
6.7
Histoire/scénario
6.3
Acteurs
8.3
Total 7.0 /10 · 3 avis · 3 note(s) · Poster mon avis ?

Synopsis : Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école véto où sa sœur ainée est également élève. Mais, à peine installés, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature.

Réalisateurs : · Casting : , , , , ,

Séances : tapez un lieu (75, Paris, Bruxelles, Montréal...)

14 avis sur Grave

  1. Kormyr dit :

    Billet du préjugé N°5

    Grave (Le film)

    Bonjour les amis, comme je n’ai pas vu ce film, je vais donc vous donner mon avis …
    Je ne suis pas familier du genre Gore. Mais le pitch qui m’amène à rédiger ce billet du préjugé N°5 m’interpelle. L’affiche aussi. Ce regard qui m’est familier. Ce regard étrange et décidé, de celui ou celle qui à détecté quelque chose qui le fascine et qui va l’entraîner à aller au bout de ce franchissement du tabou. S’agit-il de la transgression de Totem et Tabou (Freud). Peut-être oui !

    Grave, oui grave comme : « c’est grave », comme "il se fait une bêtise malsaine" : elle a fait, fait, fera, une bêtise au point d’annoncer un terme de non retour. Alors qu’il est important de savoir que quand on franchi un tabou, et qu’on devient désaxé, il est quasi impossible de faire machine arrière (ou du moins l’endommagement causé à la psyché est irréversible). Elle est de l’autre côté de la chose, elle est de l’autre coté de l’objet : elle mange le sujet. L’autre, dans toutes les circonstances … à toutes les sauces rougeâtres. Mais quelle nature développe ce personnage, pour s’accommoder sans trop de mal (avec naturel) de la cruauté ? En tant de guerre, les tabous se franchissent comme expression perverse d’arme de guerre. Elle est occidentale. Comme certains Serial Killers s’en sont déjà abîmés les babines. Mais elle ? Elle est présentée, comme "découvrant sa vraie nature", n'est-ce pas ? Dois-je m'en réjouir ?
    C’est un personnage écrit. Donc irréel. Il n’y a pas de vraie nature comme celle-là parce qu’elle sera traitée comme un objet en soit. Mais bon, c’est dérangeant tout de même. La chair comme leitmotiv. Oui, mais de quoi. Je me viens à penser qu’aujourd’hui on produit des Erzats, comme pour le sucre par exemple, afin de s’en passer. Il s’agit d’une molécule qui singe l’automatisme du goût pour se passer des effets néfastes d’un produit poison de nos sociétés. Mais imaginons que, quand on n’est cannibale (donc asocial et désaxé), et qu’on imagine qu'un professeur fou, passerait son temps - hors société à essayer de créer des ersatz pour cannibales. Et cela, afin de les faire se passer de leurs actes poison pour les sociétés civilisées. Ce professeur, créerait juste des humains en synthétisant des molécules, sans que l’être humain en question ne soit animé du vivant et donc de l’esprit. Je vous dis ça, parce que j'ai vu des gars créer des hamburger a base de molécules de viande sans que cela ne soit vivant donc animal. On peut être amenés à penser, sont ou, des êtres « en société » donc tueurs, et criminels parce que soumis au tabous légitimes de la civilisation, ou, « Hors société », donc animaux ? En tout cas pourquoi les cannibales n’auraient-ils pas l’automatisme de la mâchoire. Comme les requins avec tout ce qui leur passe sous le nez.

    Je suis curieux de savoir les propositions du réalisateur. J’espère qu’il a un fil conducteur de pensée bien solide et lisible. Parce que un tel sujet, peut vite me donner des problèmes de reflux, et que, un film comme Braindead : c’est juste chiant et dégueulasse. Et, cela risque de n’avoir aucun intérêt.

    Hors payer 12 euros pour un film de cannibales … Pourvu qu’il y ait une histoire.

    C’était kormyr « Orange mécanique sanguine … » et je rappelle que mon billet du préjugé n’a rien d’un spoil qui serait du vrai.

    Spoilement vôtre !

    Bien à vous !

    • RomVl dit :

      Sans la note ce serait mieux quand même !
      Sinon, toujours aussi wtf et divertissante ta chronique

    • cuttyflam dit :

      Si tu réfléchis comme ça à chaque chose du quotidien ta vie doit être un enfer.

    • Anik08 dit :

      Hâte de voir ce film. Même si je pense que je vais être écœurée par certaines scènes.

  2. Kormyr dit :

    @RomVI

    Je te remercie sincèrement, j'espère que c'est surtout récréatif. La note me semblait drôle et complémentaire/contradictoire, comme je ne l'ai pas vu ce film. Si on me le redemande, je vais l'enlever.

    @cuttyflam
    Je réfléchis chaque seconde que le destin fait. Et je surfe avec ACDC effectivement ma vie est un enfer, mais vu que c'est pour faire marrer les copains : on s'en fout ...

  3. Pulsions dit :

    @kormyr, tiens à propos d'enfer ça me fait penser à ce film avec Cluzet et E. Beart (CA-NON !), à voir. Tes billets viennent de quelle banque au fait ? ^^.

  4. Kormyr dit :

    @Pulsions

    Billet vert de peur je crois ...

    Bon pour info je voulais enlever les notes, pour recorriger ce point d'humour qui fausse la donne au final. Je m'en excuse platement : je n'y arrive pas !

    Le lim avec Cluzet et E. Beart (CA-NON !) - Oui j'aime bien !

  5. Kormyr dit :

    D'ailleurs je vous invite à lire la démarche de la réalisatrice sur ce lien

    http://www.telerama.fr/cinema/julia-ducournau-dans-grave-le-geste-cannibale-est-de-l-ordre-du-punk,155431.php

  6. Kormyr dit :

    Un réflexion plus "profonde" maintien ce film et l'intelligence de la scénariste, dans une autre problématique, si j'ai bien compris ce qui a motivé chez elle, ce film.

    à Savoir, la neutralisation du corps, face à la chair de façon plus reculée. Mais la neutralisation du corps, face à l'instinct. Je m'arrête là pour le recul et pour l'analyse.

    Ma question critique, si fige ici pour élucider au fond, si la question du cannibalismes' illustre bien par ce personnage comme média. Le choix de se média est-il bien pertinent ? Certes elle fait ce qu'elle veut, mais je ne suis pas sur qu'il n'y ait pas un décalage entre ce qu'il est voulu de démontrer, et finalement, le message qui est passé.

    Qu'en pensent ceux qui l'ont vu. Moi je pense que c'est un message plus féministe en fait dans son "aboutissement" et sa gestion de l'horreur qu'elle se représente pour elle même. à savoir "mon corps est une prison, car je suis obligé a ce que la société attend de moi par ce que la société imagine de ce qu'elle objectalise qui es faux a travers mon corps de femme."

    Bref :"mon corps est mon objet en tant que femme et pour celle a qui je consens"

    Qu'en pensez-vous ?

  7. Keyroh234 dit :
    Impression globale
    8
    Histoire/scénario
    7
    Acteurs
    7

    1) un peu décousu
    2) jeu inégal des acteurs
    3) glauque, dérangeant mais invite à la réflexion
    4) réalisation léchée et bonne BO
    5) l'actrice principale, Garance Marillier, je l'épouse quand elle veut.

  8. Zasadun dit :
    Impression globale
    4
    Histoire/scénario
    4
    Acteurs
    8

    Il y avait un fond interessant, une interpretation du canibalisme qui peut être amusante, et une actrice principale qui, je l'espère, fera du chemin.

    Pour le reste, courrez voir "Vorace" d'Antonia Bird. Pas la même histoire, mais on y parle VRAIMENT cannibalisme cette fois.

  9. cuttyflam dit :
    Impression globale
    8
    Histoire/scénario
    8
    Acteurs
    10

    SPOILER
    Pas vraiment firand de cinéma français, je ne saurai me remémorer le dernier film français que j'ai sciemment voulu voir au cinéma avant Grave. Le film commence et pendant un bon moment si on ne connait rien du film on ne sait pas ou celui çi veut nous emmener la surprise peut donc être bonne (ou mauvaise tout dépend des gens). Mais voilà qu'on entre dans le vif du sujet avec la 1ere scène ou l'héroine se découvre en mangeant le doigt de sa soeur, la musique de cette scène et le visuel sont vraiment réussi. Malheuresement selon moi l'héroine ne developpe pas son potentiel et reste encore trop naive et gentille, je m'attendais à une évolution bien plus sinistre et c'est en ce point que j'ai été déçu. Cela dit hormis ce point le jeu des acteurs est au top et je ne regrette pas d'être aller le voir mais j'aurai voulu qu'ils aillent plus loin dans l'évolution du personnage principale.

    • Zasadun dit :

      Moi, j'aurai voulu voir un film d'horreur, et pas un drame sur fond de cannibalisme de hipster. En gros : "un doigt, ça me suffit pas". :happy:

    • cuttyflam dit :

      Oui c'est ça le doigt devait être le prélude de son évolution bestiale. Mais non...

Donner mon avis