Forums

Blade Runner 2049

Science-fiction 29
Date de sortie : · Liste : Film 2017
Impression globale
7.4
Histoire/scénario
7.4
Acteurs
9.0
Total 7.8 /10 · 7 avis · 7 note(s) · Poster mon avis ?

Synopsis : Suite de Blade Runner se déroulant plusieurs années après le film de 1982. Harrison Ford y reprend le rôle de Rick Deckard.

Réalisateurs : · Casting : , , , , , , , , ,

Séances : tapez un lieu (75, Paris, Bruxelles, Montréal...)

29 avis sur Blade Runner 2049

  1. EddieFelson dit :

    Salut,
    Avant la sortie, dans 3 grosses semaines, de Blade Runner 2049, trois courts métrages préquels au film nous replongent dans l'univers du chef d'oeuvre de Ridley Scott... en voici les deux premiers :
    Court métrage 1 mise en scène par Luke Scott
    http://youtu.be/Vn-csFKhQCg

    Court métrage 2 mise en scène par Luke Scott
    https://www.ecranlarge.com/films/news/998669-blade-runner-2049-decouvrez-le-court-metrage-consacre-au-personnage-de-dave-bautista

    Enjoy

    • Kormyr dit :

      @EddieFelson je te salue bien bas

    • Zasadun dit :

      Merci bien !!
      Et voici le 3eme

      https://www.youtube.com/watch?v=rrZk9sSgRyQ

    • EddieFelson dit :

      et merci à mon tour @zasadun car j'étais passé à côté de celui-ci :happy: !

  2. EddieFelson dit :

    @kormyr pareillement l'ami :happy:

  3. Djack dit :
    Impression globale
    5
    Histoire/scénario
    5
    Acteurs
    8

    Denis Villeneuve est un metteur en scène qu'on apprécie. Sicario, Enemy, Premier Contact... la plupart de ses œuvres sont puissantes, et on sait le bonhomme capable de mettre une beauté plastique irréprochable sur une tension ou un fond dramatique efficace. Le Blade Runner de Ridley Scott est aujourd'hui un objet culte, qui a gagné en ambiguïté avec sa version director's cut, où son héros l'agent Deckard (Harrison Ford) n'était peut-être pas celui qu'il semblait être...

    Enigmatique, ambitieuse, magnifique : la suite de Blade Runner dans les mains de Villeneuve avait alors cette allure-là dans notre esprit, et on était parti pour capter quasiment que dalle à l'affaire, tout en s'extasiant devant des merveilles et des élucubrations insondables. L'espoir était trop grand : ce ne sera pas le cas... Du moins pas totalement.

    Car il est impossible d'enlever à Blade Runner 2049 ses qualités tout bonnement indéniables. A commencer par la photographie, absolument somptueuse. C'est une claque de tous les instants, sans aucune anicroche. La pluie, la neige, les CGI, les plans larges sur cette Californie méconnaissable, les gros plans sublimant le casting : c'est un voyage visuel sidérant, propre, palpable.

    Blade Runner 2049 est également une suite intelligente, judicieuse même, dans le sens où elle n'est pas une redite de l'original (coucou Star Wars VII) tout en éparpillant du petit fan-service ça et là. Le film développe ses propres thèmes, certes en résonance avec l'oeuvre de Scott, mais sans jamais la plagier ni la salir (coucou Alien : Covenant). L'agent K, imposant et parfait Ryan Golsling, mène sa quête personnelle et mystérieuse, et surtout bien différente de celle de Deckard - qui par ailleurs arrive très tardivement dans le récit, permettant un détachement d'autant plus pertinent.

    On ajoutera à ça un casting juste parfait, à quelques exceptions près. Si Jared Leto en fait un peu trop (sans pour autant être mauvais) et qu'on a vu Harrison Ford interpréter ni plus ni moins qu'Harrison Ford (pas une fois on y a vu l'anti-héros Rick Deckard), Ana de Armas est un enchantement pour le film, la troublante Sylvia Hoeks apporte à elle seule la brutalité qui manque - saupoudré d'une beauté évidente -, et la charismatique Robin Wright fait encore des ravages.

    Seulement, au bout d'un moment, aussi sublime et adroit soit-il pour éviter la comparaison avec son aîné, Blade Runner 2049 est par moment passablement ennuyeux. Sa durée excessive et son rythme lancinant - qui n'a rien d'une contrainte si bien utilisé - usent le spectateur. Le film utilise une intrigue très simpliste en soi (dont on prend soin de ne rien révéler), mais sa narration soporifique s'entremêle avec un manque évident de profondes réflexions. Les seconds rôles sont inutilement nombreux, ajoutant une couche d'éléments superflus (jusqu'à créer des sous-intrigues souvent inachevées), et délaissent peu à peu l'émotion sincère qu'on éprouvait pour certains protagonistes (Ana de Armas, Sylvia Hoeks ou même Jared Leto méritaient une meilleure "finition", dirons-nous).

    D'autre part, si le mutisme de Ryan Gosling lui va à ravir et que voir de longues scènes de dialogues sur des visages quasi-inexpressifs intriguent, au bout d'une moment on a quand même parfois envie de prendre toutes ces personnages et de les secouer un peu (beaucoup), qu'ils se mettent à agir plus promptement aux événements. L'enjeu principal est d'une importance capitale, mais il est totalement dilué dans un tempo fastidieux.

    Une terrible déception car le travail de Villeneuve est habituellement doté de moments renversants dans un rythme toujours aussi traînant. Des bandits cachés dans leurs voitures à la frontière mexicaine dans Sicario, une révélation renversante dans Premier Contact, un interrogatoire sanglant dans Prisonners... ces scènes subjuguent, excitent, intensifient son cinéma, et là, pour Blade Runner 2049, où il avait matière à créer des instants palpitants, on n'en retient réellement que deux (une scène fascinante de séduction holographique, et un passage de l'affrontement final). Sur deux heures et demi de film, autant dire que c'est peu.

    Pour finir, concernant la bande-originale, elle n'est aucunement enivrante comme l'était celle de Vangelis en 1982. Ce dernier faisait remonter des connotations asiatiques et des mélodies douce-heureuse, donnant une empreinte émouvante au film, alors que Benjamin Wallfisch et Hans Zimmer emploient leurs synthétiseurs à des sons criards et bourrins plus qu'à une soundtrack mélodieuse.

    POUR LES FLEMMARDS : Blade Runner 2049, une suite réellement judicieuse qui ne copie jamais son aîné, éblouit par sa beauté plastique irréprochable, mais déçoit fortement pour sa narration paresseuse, bancale, et trop étiré en longueur.

    >> http://wp.me/p4pTtj-5wO

    • Kormyr dit :

      @Djack : Merci pour cette très belle critique, bien meilleure que la critique ridicule et hautaine que j'ai lue sur le point.fr. Ca ne m'empêchera pas de le voir cependant, en te remrciant de ce chouette travail.

      Kormyr

    • Djack dit :

      @kormyr merci beaucoup, c'est sympa ! De toute façon, il est à voir au cinéma, c'est une délectation pour la pupille.

  4. Zasadun dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    9
    Acteurs
    10

    Je soulignerai les mêmes points positifs que @Djack, mais pas les mêmes points négatifs du tout (sauf un), d'ailleurs que je ne comprends pas vraiment :
    Je lui trouve la même fulgurance visuelle que ses précédents films, si ce n'est même plus.
    Et concernant le rythme : Dès le départ, surtout quand on a vu le premier, on sait pertinemment que c'est un film qui prendra son temps, voire même tout son temps. Je n'ai pour ma part pas trouvé le rythme dillué, je l'ai vécu comme un grand film de science fiction doublée d'une expérience sensorielle hors norme.
    Des moments frappants, il y en a plus que 2 selon moi, mais je ne vous révèlerai rien tant je préfère que vous défloriez vous même ce chef d'oeuvre.
    Il est aussi vrai que toute les questions posées ne trouvent pas forcément réponse à la fin du métrage : Mais à ce jeu, Blade runner premier du nom a su titiller les aficionados avec sa fameuse question sur l'identité de déckart pendant plus de 30. Le 2 est pour moi du même acabit, si ce n'est qu'il soulève encore plus de question (seule une m'a fait tiqué).
    Par contre, point sur lequel je suis d'accord avec mon voisin du dessus : Le score. De qualité, il n'est pas non plus transcendant.
    Mais sinon, pour le reste, courrez le voir. Plus qu'un grand film, il est pour moi un film necessaire, à une époque ou les remake et les suites sans âme s'enchainent.
    Mais gardez bien ça en tête : vous n'allez pas voir un space Opéra. Et si vous vous rappelez le rythme du premier, alors vous voilà doublement prévenu.
    Mais courrez.
    Courrez.

    • EddieFelson dit :

      Oh que oui on va y aller!!! Je m'en délecte à l'avance :wink:

    • Djack dit :

      @Zasadun Blade Runner était tout aussi lent, posé, mais ne durait que 2h. Et il fourmillait de détail dans sa simplicité. Cette suite étire bien trop inutilement sa simplicité. Il n'est pas un mauvais film, loin de là, mais il manque d'intensité.

      Et tu soulèves un point crucial : oui, en ces temps de remakes et suites désincarné, Blade Runner 2049 est important. Il ne prend pas son public pour des veaux décérébrés ! Et ça fait du bien.

  5. patel dit :
    Impression globale
    9
    Histoire/scénario
    9
    Acteurs
    9

    Excellent film de science fiction, pour ma pars je n'ai pas vue le premier mais j'ai vue l’espèce d'intro sur Youtube. Je ne me suis tout de même pas sentis perdu, histoire passionnante. Un film un peu lent mais personnellement sa ne ma pas déplu ce rythme. Ryan Gosling m'a surpris surtout que je ne suis pas fan, j'ai vue un ou deux films de lui et ce n'était pas l'acteur du siècle, mais il a su me surprendre dans son rôle. (faut dire que je ne me souviens pas de l'avoir vue dans ce genre de film)

    • EddieFelson dit :

      @patel C'est quand même dommage de ne pas avoir vu ce classique majeur de la sf avant de voir "2049"!
      Séance de rattrapage dimanche soir sur Arte ^^

  6. Pap\' dit :

    pourquoi ce titre "blade runner" au fond? Je pense surtout au 1er film, ambiance polar sf (lintrigue se situe en 2019 ! ^^). Ce film est surtout devenu culte plus tard, une seconde chance méritée.

  7. BLADE dit :
    Impression globale
    9
    Histoire/scénario
    9
    Acteurs
    10

    pour moi c est le genre de film qu on voit tous les 10 ans

    les visuels, l ambiance, les multiples niveau de lecture et thematique .. le gigantisme et l intimisme entremélés .. une foule de bonne idée .. des acteurs aux diapason ..enormement de detail qui poussent a revoir le film

    seul petit bemol : l antagoniste Wallace dont on ne comprend pas bien le but ... il fait un peu megalo cliché qui cherche a se prendre pour dieu.

    Un film lent et contemplatif qui va bien au dela du divertissement .. ca fait du bien de voir un studio alonger 200 millions de cette demarche la...

    ce real rentre definitivement dans mon cercle des meilleurs reals du moment

  8. EddieFelson dit :
    Impression globale
    9
    Histoire/scénario
    9
    Acteurs
    9

    @zasadun +1, j'en sors et me retrouve totalement dans ta critique. Quelle baffe, quel vertige de cinéma, quelle ambition visuelle et même scénaristique! Peut-être, quand même, quelques longueurs dans la mise en place de l'intrigue, des personnages et des enjeux dans la 1ère heure du film mais ça ne pèse rien face au plaisir XXL que délivre cette oeuvre à son tour majeure, à l'instar de sa matrice originelle, véritable pierre de rosette du genre SF depuis plus de 30 ans... oui, courez y, c'est du 3 étoiles Michelin actuellement au menu de nos salles obscures :wink: !
    Bon appétit :happy:

  9. mars dit :
    Impression globale
    3
    Histoire/scénario
    3
    Acteurs
    8

    c beau mais c vide zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    • BLADE dit :

      ça parle de la servitude, de la dependance, du racisme, de la conditions humaine, de l identité et de l idée qu on s en fait, de la dualité entre le naturel et la synthese, entre le libre arbitre et le conditionnement, de la place d individu dans une megapole, de la naissance du sentiment amoureux, de la programation et de la manipulation de nos emotions pour des but purement merchantils, de la toute puissance des multinationals, de l omniprésence de la publicité dans nos vie , de l ame , d eugenisme , d extistancialisme ... etc .. le tout par le biai d une dystopie et mis en image comme on le voit rarement au cinema..

      chaque scene chaque plan te raconte quelque chose

      Je veux pas te prendre de haut ou faire le gas intelligent qui a tout compris .. mais je suis sure que le mot "vide" et tout sauf adapté .. ou alors argumente ? je suis curieux

  10. mars dit :

    VDM :tongue:

  11. Gemmel dit :

    Au vu notamment des critiques de ceux que j'estime le plus sur le site, j'ai hâte de voir ce film ces vacances :smile: Et surtout, Arrival m'a montré le potentiel du mosieur en matière de sf, en espérant Dune par la suite.

  12. EddieFelson dit :

    @blade :happy: +1000

    • DarkGigantic dit :

      Ce qu'il doit vouloir dire c'est qu'il n'aime pas les films qui prennent leur temps.
      Certaines personnes devaient s'attendre à un déluge d'action et à de la SF spectaculaire, mais Blade Runner c'est tout l'inverse de ça.

      Je reviens de la séance, et honnêtement c'est une bonne surprise de voir que des films comme ça peuvent encore sortir.

      Même si c'est quand même plus soft, plus épuré que le premier. J'ai pourtant préféré celui-là.

      ( Je voulais répondre sur le post de Gemmel, mais je me suis planté)

  13. Jimmy dit :
    Impression globale
    7
    Histoire/scénario
    8
    Acteurs
    9

    Un très bon thriller de science fiction. Pour ma part je n'est jamais vue le premier mais je n'est pas senti pour autant l'impression d’être largué. Le film en lui même et assez simple à comprendre,des robots des humain... la ou Alien 1 est 2 sont des vrais horreur SF, Blade runner lui est un vrai thriller sf, avec un scénario qui se plie à volonté pour nous mettre toujours dans le doute, d'ailleurs je n'avais pas vue un thriller sf aussi bon depuis minority report si je me trompe pas. J'ai vraiment accroché au scénario, car à chaque fois que je penser avoir la bonne réponse j'avais tort. J'ai trouvé que l'histoire était vraiment bien mené, elle prend son temps, veut qu'on s’attache au personnage principal et qu'on le vois évolué au fil des découverte. J'ai trouvé aussi que le film avais une ambiance très calme qu'on attend toujours de voir explosé un moment ou un autre, se qui colle très bien au personnage de Ryan Gosling. D'ailleurs en parlant des perso il font vraiment tous le taf, mais ma plus grosse déception ces le temps accordé à l'écran pour Batista, encore plus court que dans le dernier James bond. J'ai envie dans s'avoir plus aussi sur le personnage de Leto qui est très énigmatique à mon gout, il à quelque chose de mystérieux.

    Niveau action j'en parlerai pas, car se n'est clairement pas le but principal du film. On se penche sur l'histoire pour nous concocter un block buster différent de se qu'il y'a habituellement.

    Niveau décors mon dieu que ces beau, le film est très stylisé, les couleurs la texture, l'ambiance tous va très bien ensemble. encore une fois de la pure Sf dans les moindres détails.

    En conclusion se film est une réussite pour ma part, la filmographie de Denis Villeneuve est vraiment très bonne. J’espère qu'il fera un 3éme pour avoir les réponse qu'il manque aux intrigues laisser dans le film..

    • EddieFelson dit :

      @ridgys : pour prolonger le plaisir de "2049" je t'invite à découvrir son 1er chapitre, véritable Chef d'Oeuvre que tu devrais apprécier à l'instar du film de Villeneuve
      et pour ce qui concerne Batista, voici un peu de rab : :wink:
      https://www.ecranlarge.com/films/news/998669-blade-runner-2049-decouvrez-le-court-metrage-consacre-au-personnage-de-dave-bautista

  14. Jimmy dit :

    @eddie9felson Justement pour batista, j'avais vue la vidéos sur ecranlarge aussi, ces pour sa je m'attendais vraiment à le voir plus, qu'on vois comment il à aider la mère tous sa quoi. Et oui je viens de finir le 1er j'avoue j'ai adoré, et malgré les années qui sépare les 2 il est loin d’être ridicule.

    Je pense que sa m’étire un 3éme chapitre. Une conclusion des 2 premier pour toute les questions en suspens.

  15. BLADE dit :

    le film se viande un peu au box office ... Le publique exigeant ça reste une minorité ... les gens préfèrent rester dans leurs zone de confort avec des choses plus formatés .. c est triste mais c est comme ça...

    • EddieFelson dit :

      Tu as raison @blade ...je serais curieux de savoir si @zdenitram partage ton avis :tongue: !!!

    • Stan 15 dit :

      Dommage c'est pourtant un excellent film avec un rythme assez lent mais excellent quant même

    • adbabad dit :

      Le 1er s'était également louper à sa sortie. En même temps...Quand tu vois ce que le public demande et veut, c'était totalement prévisible !
      Mais faut aussi se l'avouer le film est beau visuellement, bien plus intéressant sur le plan thématique, narratif, etc que la plupart des films sorti cette année mais en même temps, la lenteur du rythme n'aide pas à le rendre attractif et "bankable".
      Je ne dis pas que cela rend son échec justifiable. Juste que c'était prévisible au vu du rythme.
      Après je suis allé le voir deux semaines après sa sortie, la salle était pleine à craquer (600 places quand même) donc je sais pas...Peut-être que le bouche à oreilles va un peu le sauver ?

      Sinon pour ma part très beau film, joli plan, histoire intéressante riches en thématiques mais...il manque un truc pour en faire l'un de mes films de références. Je n'arrive pas à mettre le doigt dessus. Mais pour ma part, y a un truc qui ne fonctionne pas dans ce film. Et je ne saurais dire quoi.

Donner mon avis