Forums

Interstellar

Science-fiction 49
Date de sortie : · Durée : 169 min · Liste : Film 2014
Impression globale
9.1
Histoire/scénario
8.6
Acteurs
9.1
Total 9.0 /10 · 31 avis · 31 note(s) · Poster mon avis ?

Synopsis : Le film raconte les aventures d’un groupe d’explorateurs qui utilisent une faille récemment découverte dans l’espace-temps afin de repousser les limites humaines et partir à la conquête des distances astronomiques dans un voyage interstellaire.

Réalisateurs : · Casting : (Cooper), (Brand), (Murph), , , (Doyle), (Tom), (Donald), , (Murph), (Old Tom), (Murph)

49 avis sur Interstellar

  1. Luffranix dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    10
    Acteurs
    10

    Tout ce qui peut arriver, arriva.

  2. Khamhui dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    9
    Acteurs
    10

    Du très très bon Nolan. J'irai le voir une seconde fois et donnerai un avis plus détaillé.

  3. Khamhui dit :

    Au final voici une critique sans spoiler. Eventuellement, je parle des 10 premières minutes mais voilà, pas de grosses révélations.

    Interstellar se déroule dans un futur proche. Très peu d’informations quant à la date et aux évènements précédents nous sont données mais nous comprenons qu’une catastrophe environnementale a eu lieu il y a plusieurs années, forçant l’humanité à revoir ses ambitions à la baisse en se focalisant principalement sur l’agriculture. La société se résume donc en peu de choses : les Hommes cultivent du maïs, la seule plante qui survit aux maladies, regardent des matchs de baseball et fuient les tempêtes de sable. Les conditions de vie sont difficiles pour les gens et les perspectives d’avenir pour les enfants sont très réduites ; l’objectif étant principalement de former des agriculteurs afin d’assurer la pérennité de la société.

    Tout ce quotidien, nous le vivons aux côtés de Cooper, un ancien pilote de la NASA qui a dû se reconvertir dans l’agriculture (chose qu’il déteste) - comme tout le monde à cette époque. Il vit dans une petite maison, près de ses champs de maïs en compagnie de sa fille Murphy (Mackenzie Foy), de son fils Tom (Timothée Chalamet) et de son beau-père, Donald (John Lithgow). Cooper représente l’archétype de l’homme américain, c’est un personnage un peu cliché, une sorte de cow-boy en marge de la société qui constate et regrette le déclin de cette dernière. Il reste néanmoins un bon père. Proche de ses enfants, il les soutient et les encourage dans leurs décisions. Très tôt, on remarque une forte complicité entre Cooper et sa fille. Cette dernière est beaucoup influencée par les regrets et espoirs de son père qu’elle semble considérer comme un modèle n’hésitant pas à se cacher afin de le suivre dans ces expéditions. Malheureusement, elle ne pourra le suivre dans une aventure. Cooper doit quitter la Terre afin de trouver une nouvelle maison à ses habitants.

    Alors que certains espéraient que la force du film soit dans l’exploration de nouveaux horizons, elle réside beaucoup plus dans la relation qu’entretient Cooper et sa fille. On retrouve ainsi l’approche intimiste propre à Nolan et principalement le thème de la perte d’un être cher, thème qui est véhiculé dans bon nombre de ses films (la femme décédée dans Memento, les parents de Bruce Wayne dans The Dark Knight, etc…). Il en ressort un sentiment particulier qui pénètre l’ambiance du film lui donnant un fort symbolisme et humanisant considérablement les personnages, leurs donnant ainsi une certaine motivation qui parle beaucoup aux spectateurs.

    Interstellar, c’est aussi des images somptueuses de l’espace. Nolan se montre très à l’aise dans ce genre d’exercices. A l’aide du vaisseau qu’il place à des endroits stratégiques dans ses plans, il nous dépeint ainsi un lieu très vaste dont les corps peuvent atteindre des tailles gigantesques. Il en résulte des séquences brillantes notamment lors du passage près de Saturne ou l’entrée dans le trou de ver. Le plus impressionnant reste cependant le trou noir. Alors que les théories scientifiques vont bon train sur l’apparence de ce corps céleste, Christopher Nolan nous présente un lieu splendide dans lequel la lumière, qui ressemble à un immense fleuve, fuit vers le centre. Tout au long du film, on ressent une forte influence de 2001 : L’Odyssée de L’Espace, de Kubrick, particulièrement lors des séquences d’amarrage du vaisseau. Christopher Nolan s’est inspiré de ce qu’il se faisait de mieux en science-fiction, on ressent un certain amour et un grand hommage à ce monument du cinéma.
    Les planètes visitées sont également magnifiques. On retrouve cette idée de gigantisme au travers de très larges plans d’ensemble mettant ainsi en avant le fait que l’homme est en terrain inconnu et que le danger peut se trouver n’importe où. Cependant, le principal danger dans cette aventure n’est pas tant l’environnement mais plutôt le temps.

    En effet, dans l’espace, la notion de temps peut varier selon les endroits dans lesquels vous vous trouvez. Pour plus d’informations à ce sujet, je vous invite à faire des recherches au sujet de la théorie de la relativité mais pour résumer, le temps peut se dilater en fonction de la vitesse et de la masse de l’objet vers lequel on s’approche. Ainsi, dans Interstellar, le temps est un élément à vraiment prendre en compte et ce dernier constitue une urgence faisant monter la pression au fur et à mesure de l’intrigue. La relativité du temps entre la Terre et les explorateurs emmène aussi son lot d’émotions délivrant des moments poignants. On ressent ainsi l’impuissance de Cooper face au temps, lui qui a dû quitter sa famille dans l’espoir de sauver l’humanité.

    Il est difficile de garder le secret entourant Interstellar tant il y a matière à parler. Alors que le film s’approche de la fin, le scénario prend des proportions très théoriques au niveau de la physique. C’était particulièrement fascinant quoi qu’un peu compliqué à saisir dans les premières minutes. Le film prend une proportion mélodramatique bien que l’ensemble soit un peu confus.

    Avec Interstellar, Christopher Nolan se lance dans le domaine de la science-fiction tout en gardant un style qui lui est propre. Nous sommes loin des films d’aventure voire des space-opéras mais nous nous rapprochons davantage d’un film intimiste dans lequel de nombreuses questions au sujet de la condition humaine et de la place de l’homme dans l’Univers se posent. Les personnages véhiculent ses questionnements tout au long du film aux côtés de thèmes comme la mort, l’amour et le temps. Si parfois, les films de Nolan peuvent se révéler un peu lourd, Interstellar profite d’une certaine légèreté portée par des personnages comme Cooper et le robot TARS dont les paramètres, comme l’humour et la sincérité, peuvent être modifiés.

    En conclusion, Interstellar est un film bien abouti possédant plusieurs niveaux de lecture. Le casting est très bon, on appréciera les apparitions parfois éclair de certains acteurs. Divertissant, il saisit le spectateur et ne le lâche qu’à la fin, le laissant ainsi avec de nombreuses questions. Un des éléments qui aide à captiver l’attention du lecteur est l’ambiance musicale du film. Je n’ai pu m’empêcher de faire le rapproche avec Gone Girl de David Fincher (qui est toujours en salle et que je vous recommande) car la musique prend une certaine proportion psychédélique dans des scènes. Il y a eu un très bon travail sur l’ambiance sonore, certains moments sont pesants, certains épiques et d’autres très mélancoliques. Le film dure 2h49, ce qui en fait le plus long film de Nolan mais relativité oblige, je n’ai pas senti le temps passer et une demi-heure en plus ne m’aurait pas dérangé !

    • chris2k94 dit :

      Bon il y a quand meme quelques spoilers SPOIL SPOIL (concernant le trou noir par exemple et certains details)

    • Khamhui dit :

      C'est pas faux. Argh on ne peut pas modifier nos critiques. Bon SPOILER LES AMIS ahah :)

  4. Leila dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    7
    Acteurs
    10

    J'ai été le voir hier et je dois que ça m'a prit aux trippes...

    Film très intense et cette intensité s'insinue mais tellement doucement.

    Cette musique colossale de Zimmer, waw.

    Beaucoup d'émotions et de gros plans visages. J'ai du verser des larmes à plusieurs moments ... :p

    La musique coupée à certains moments pour laisser juste le silence, un manque, waw.

    J'ai trouvé aussi qu'on était parfois tellement prit dans ce qui arrive aux personnages, que ça en est flippant, je veux dire il y a cette noirceur, cette solitude et la mort qui rode constamment ... c'est flippant.

    Malgré tout je trouve qu'il manque un petit quelque chose au film pour qu'il me bluffe totalement, disons que le scénario on s'y attend au fil du film et je trouve qu'il manque de surprises.
    Et d'ailleurs j'ai été un peu déçue à certains moments de celui-ci.

    Il y a matière à discussion... mais pas comme dans Inception ;)

    ça en reste une expérience cinématographique à faire et à vivre , car ça c'est vraiment une expérience ciné digne de ce nom...!

  5. Dalila dit :
    Impression globale
    7
    Histoire/scénario
    7
    Acteurs
    10

    Je n'ai pas vraiment été enthousiasmée par ce film, un peut trop long un ""poil trop plat"" (je m'excuse pour ceux qui ont aimé) avec des théories un peut ""tiré par les cheveux"" , (je sais c'est, un film de fiction, mais tout de même?). Le "visu" n'était pas ce que j'ai pu voir de meilleurs bien que très bon( ils en avaient tellement parlés de manière extraordinaire que je m'attendais à autre chose) bref , pas vraiment convaincue par ce film. Par contre un très bon M. Machonaughey.

    • Luffranix dit :

      C'est drôle que tu utilises le terme de fiction, je ne sais pas si par là tu veux dire "science-fiction", mais tu accuserais donc le film d'être trop dans le surenchère, alors que Durendal que je n'aime pas en règle générale, à soulever un point intéressant: le film se veut justement le plus réaliste possible (c'est d'ailleurs pour ça que Durendal ne l'a pas tant apprécié entre autres). C'est également ce que je pense, pour moi, ce film se rapproche bien plus de l'anticipation que de la science-fiction.

    • LoganLuxfere dit :

      Vu l'avis qu'elle a laissé, je ne vois pas le rapport avec la note. O_o

  6. Hakim bulu dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    9
    Acteurs
    10

    Vraiment très bon film , nolan a encore frappé! Jeu d'acteur vraiment franc, scénario sérieux et les images emportent!

  7. JoK3R60 dit :
    Impression globale
    5
    Histoire/scénario
    6
    Acteurs
    3

    Bon bas voilà je suis un grand fan de Nolan et honnêtement, contrairement a beaucoup je ne pense que ce réalisateur soit parfait, malgré que j'adore ses films et sa façon de faire, il faut l'avouer la Christopher Nolan c'est planter.....OUI car malgré sa recherche dans le scénario, ses plant magnifique, Nolan se perd dans la longueur et honnêtement même si la musique, les images et l'ambiance générale sont magique, on regarde souvent sa montre. Question Acteurs, Matthew McConaughey assure de A à Z, mais Anne Hathaway est vraiment plate et inexistante, ce qui en fait un réel problème, car sans vouloir Spoilier La séquence de dialogue dans la station et juste interminable aucune émotion.
    Pour être franc la seul choses qui m'a vraiment plus c'est que l'a bande annonce ne montre rien du film, du coup on est assez surpris mais on s'ennuie aussi très vite. Dommage je n'ai même pas le courage de le voir une seconde fois

  8. ahsfans dit :
    Impression globale
    8
    Histoire/scénario
    7
    Acteurs
    10

    Histoire pas toujours évidente à comprendre, un choullat trop calme mais remarquable travail de Nolan, visuelle époustouflant, bons acteurs, bande-son de qualité, bref à déguster!

  9. Anthony.D dit :
    Impression globale
    9
    Histoire/scénario
    10
    Acteurs
    10

    Dans la continuité des films de Nolan, beaucoup d'intensité et une histoire qui contient toujours de l'originalité. Je déteste tout ce qui est scientifique, mais le film m'a beaucoup plu, et c'est la preuve qu'il est vraiment bon.
    Les acteurs sont énormes, très justes, les plans magnifiques et le scénario, bien qu'il soit complexe, est renversant.
    Je regrette de ne pas tout avoir compris, mais les films de Nolan sont en général à voir plusieurs fois pour gouter tout le plaisir.
    Pas le meilleur film de Nolan, mais du très bon.

  10. Guy Williams dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    10
    Acteurs
    9

    Comme je l'espérais, ce film m'a bluffé. La réalisation est incroyable, Interstellar est une référence des films d'aventure spatiale. La musique est sublime, merci Hans Zimmer. Seul les acteurs ne m'ont pas marqués, ils sont très bons mais pas extraordinaires. Le scénario est bien construit, même si on se pose quelques questions à la fin, je n'ai pas vu le temps passer.
    C'est un très grand film.

  11. matt240490 dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    10
    Acteurs
    10

    Je ferai ma critique dès que possible, mais j'accorde déjà la note maximale à ce bijou.

    • LoganLuxfere dit :

      L'enfer t'attend !

  12. darkbanehahaha dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    10
    Acteurs
    10

    okey j'vais pas tergiverser 1000 ans !! ceux film est un petit bijoux !!!! magnifique ! n'esité pas !!!! allez le voir de suite au cinéma !!!!!!!!

  13. bobparr13 dit :
    Impression globale
    6
    Histoire/scénario
    6
    Acteurs
    5

    Avant toutes choses, puisque le trame d' INTERSTELLAR, si situe dans l' univers galactique, n' espérez pas voir des combats avec des aliens, et autres pistolets laser...car ce n'est pas du tout de cela dont il s' agit.

    C' est long, c'est lent, c'est chi...Et beaucoup trop existentiel dans la même veine d' Inception !!!

    Et puis surtout on comprend que dalle, à
    moins d' être étudiant en physique quantique !!!

    Et les quelques morceaux de bravoure: beauté immodérée de certains plans ( puisqu' ils ont été filmés au format IMAX), et la poignance de quelques scènes qui vous prennent viscéralement dans les tripes, ne m' ont pas convaincu de cette œuvre cinématographique qui prétend se ranger au même titre que 2001 odyssée..et autres rencontres du 3ème type...

    Après les succès bien mérités de la trilogie Dark Knight et Inception, Christopher Nolan a fait preuve d' un narcissisme en se faisant avec INTERSTELLAR, un réel plaisir coupable...

    • Ad BABAD dit :

      On comprend que Dalle ? Sérieusement ? Alors qu'ils expliquent tout durant le film ?
      Je pense plutôt qu'il faudrait que tu remettes en question tes capacités intellectuelles.
      Le film est clair et net, même trop.

    • rednavi15 dit :

      C'est clair tout est expliqué dans le film, il faut seulement être attentif et aimer le genre !

    • Eywa dit :

      C'est sur qu'il y a des termes, comme dans pleins de films spécifique, qui nous échappent. On ne peut pas tout comprendre. Quand on nous sort l'élasticité ou d'autres termes particulier, je ne me souviens pas que ça soit expliqué dans le film directement, mais plutôt indirectement via des scènes de dialogues. De ce côté là on peut se perdre. Sinon globalement comme Ad et Red le disent, si on est attentif, on comprend le film, mais faut être attentif jusqu'à la dernière seconde.

    • matt240490 dit :

      Dire qu'on n'y comprend rien apparaît juste ici comme un argument de plus pour le descendre. Alors qu'en fait, le film est tout ce qu'il y a de plus clair.

    • Maxouzob dit :

      @bobparr13: quand jte disais que t'étais con.... Ben j'avais pas tord, tu viens de te vendre tout seul....

    • LoganLuxfere dit :

      Merci Bobparr13, ton avis sur ce film complète celui que je t'ai vu laissé sur Hunger Games.
      T'es pas méchant, tu t'exprimes pas trop mal, mais dés que ça devient un peu cérébral, on peut te laisser sur le trottoir et partir.

  14. yakuza76 dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    9
    Acteurs
    9

    Excellent film.Du Christopher Nolan toujours au sommet.

  15. Jack-Jack01 dit :
    Impression globale
    9
    Histoire/scénario
    9
    Acteurs
    10

    Tout est dit : Splendide film du grand Nolan.
    Un mot : RESPECT ! :wub:

  16. moviesfan dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    8
    Acteurs
    9

    grand film

  17. ddancing24 dit :
    Impression globale
    9
    Histoire/scénario
    9
    Acteurs
    10

    Un très bon film qui passe haut la main ! Un pur moment de détente et de surprises. Par contre..faudrait que quelqu'un m'explique comment les réserves d’oxygène durent aussi longtemps? Aucunes problématiques de ce côté là dans le film lol

  18. ferdeddo dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    10
    Acteurs
    10

    Très bon film que j'ai vu, que je conseil a tout le monde et que je compte revoir. C'est un film qui nous fait vraiment voyager. Certaines scènes sont vraiment incroyable, avec une magnifique musique qui nous met dans l'ambiance.

    Je trouve que la bande son (du légendaire Hans Zimmer) est simplement GÉNIALE surtout le morceau "Day One Dark ". Je n'arrête pas de l'écouter en boucle. :cool:

  19. Black-Ant0ine-White dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    9
    Acteurs
    9

    Avec Nolan on est jamais déçu (ou alors très peu) ...Un film qui procure tellement d'émotions ! Et la musique rien a dire ,on irait bien le voir rien que pour Hans Zimmer haha . Sympa l'apparition de Matt Damon !

  20. ggnational dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    9
    Acteurs
    9

    Grand fan des films de Nolan, je ne suis pas déçu par celui ci !
    Je n'ai pas vu le temps passé ! Le film se déroule à la perfection et sans temps mort.

    D'une histoire assez basique, il en ressort en film très intimiste et en même temps démesuré.
    C'est un film qui prend aux tripes. Même si le jeu des acteurs laissent parfois à désirer (je pense en particulier à Anne Hathaway qui ne casse pas des brique niveau émotion).
    Bien que parfois assez scientifique, tout y clair et compréhensible.

    Mais la musique (et même toute la bande sonore) et le visuel sont juste ahurissants !

    Un film à voir que j'irai peut être même revoir mais en IMAX cette fois quitte à payer ma place ou à me déplacer plus loin !

  21. bobparr13 dit :

    @ggnational, j' ai été INTERSTELLAR en IMAX, c'est vrai que ça en fout plein la gueule mais dit moi tu réside dans quelle région ?

    @maxouzob à défaut d'avoir être grossier ( ici on insulte pas les gens ), évite de faire des fotes d' ortograf, et de critiquer des films que tu n'as pas vu en salles ce serait déjà pas mal... :angry:

    • Maxouzob dit :

      Elles sont où les fautes, et elle est où la critique du film??
      Encore une preuve de ta bêtise...

    • Maxouzob dit :

      bobparr13 dit :
      20 nov 2014 à 21:40

      @ggnational, j’ ai été "" voir "" INTERSTELLAR en IMAX, c’est vrai que ça en fout plein la gueule mais dit "diS"" moi tu réside """RésideS"" dans quelle région ?

      Haha lol.... ça se passe de commentaires...

    • Ad BABAD dit :

      à défaut d'avoir ETE grossier...
      ici on N'insultes pas les gens.
      t'es juste pathétique à vouloir nous donner des leçons d'orthographes alors que tu maitrises pas le sujet.
      pathétique et drôle.
      Continues à intervenir tu es drôle dans ton style, malgré toi quoi !

    • Maxouzob dit :

      Quelle régalade..... Ad et moi on est les meilleurs spectateurs des tes coms.... Le guignol d'actuciné...

  22. Jaune dit :
    Impression globale
    8
    Histoire/scénario
    7
    Acteurs
    7

    Vu le 06/11 à 21h00 – UGC Ciné Cité Paris 19 – Je poste cette critique tardivement et il ne me reste plus que l'impression globale du film dans ma tête. Un bon film qui s'appuie sur des théories scientifique qui sont très dur à assimiler. J'ai trouvé le film tantôt ennuyant, tantôt assez rythmé. Le seul hic est la bande-son trop utilisé à mon goût. Bref, un bon film que je recommande pour les adeptes de sci-fi !

  23. Djack dit :
    Impression globale
    8
    Histoire/scénario
    8
    Acteurs
    8

    Le peuple se meure. Il est à l’agonie, vivant dans un monde où toutes les ressources disparaissent. Où la poussière est le pire fléau de l’Homme. Où Swiffer se fait des couilles en or. Pour le moment, seul le maïs subsiste. Pendant encore combien de temps, ça… Le pop-corn, c’est marrant pendant 2h49 de film, mais après ? C’est dans cet enfer quotidien que Cooper et sa famille survivent. Ancien ingénieur devenu fermier, Charles « Cooper » Ingalls est étrangement appelé pour une mission d’une extrême importance : sauver le genre humain. Rien que ça.

    A l’image de son Batman Begins où l’on tardait à voir apparaître le héros masqué, Christopher Nolan nous fait languir son voyage interstellaire par une longue, intrigante et plutôt passionnante première partie. La famille y est montré aussi bien soudé que déchiré : le lien qui unit un père à ses enfants (sale gamine), fort et fragile à la fois, se trouve être le thème de départ, mais aussi le thème fort d’Interstellar. En regardant, incrédule, une scène de rencontre parents/professeur dans un film où t’attend de croiser Mars et John Carter, tu te dis que Nolan met toutes les chances de son côté pour qu’on adhère aveuglement à ses propos.

    Le réalisateur fait en sorte, pour une fois, que le spectateur puisse s’attacher à ses personnages, au point d’avoir peur pour leur vie, et que malgré les enjeux titanesques, l’histoire intime qu’il décrit prenne le dessus. Soyons honnête, on sent une nette amélioration de ce côté-là… Mais ça reste encore foutrement mécanique. Il arrive, soit, à nous convaincre qu’un père est prêt à tout pour protéger l’avenir de ses enfants - enfin, il est surtout aidé par l’interprétation sans faille de Matthew McCaunaughey – mais le souci reste encore le même : on est bien plus passionné par les événements qui découlent de son scénario que les personnages et leur semblant de background.

    Il instaure des mystères qui titille notre curiosité au plus haut point ; déploie, au moyen d’une équation qui peut résoudre toutes les énigmes du temps et de l’espace, des enjeux puissants – qui, au passage, pointe l’impact qu’a l’Homme sur la Terre - ; et ainsi donne de la dimension à son voyage impossible. Quand la fusée décolle, on se fout presque royalement des personnages qu’on laisse sur cette planète qui pourrit. On est juste excité par ce qu’on va découvrir : des nouveaux mondes, une réalité hybride, et surtout le regard que les scénaristes, les frères Nolan, nous réserve.

    Et que ce soit en termes d’images, de thèmes ou de révélations, c’est simplement renversant. L’épopée spatiale passionne réellement, passant de l’inconnu intriguant aux péripéties captivantes, le tout servi par quelques scènes fortes, et surtout une bande-originale dantesque (pour peu qu’on ne soit pas allergique à Hans Zimmer).

    Les premières notes du compositeur surprenne, puis nous font plonger dans l’univers fantastique de Nolan avec une facilité exemplaire. Son thème principal, utilisé aussi bien pour les passages se déroulant sur Terre que dans l’espace (ou pour la détresse de Davy Jones, mais ça on va éviter d’en parler…), nous rappelle sans cesse qu’on regarde une oeuvre unique, qui fait la part belle au lyrisme. Au dépaysement cosmique total.

    Quand les Nolan nous parlent des ravages que le temps peut commettre, ça laisse sans voix… Quand on nous balance que c’est l’amour qui peut tout transcender, c’est plutôt bien fait pour que ce soit crédible… Ou quand un twist aux conséquences désastreuses se présente (qu’on sent toutefois arrivé gros comme une fusée), ça relance la machine déjà parfaitement huilée. Ce n’est plus une surprise, les scénaristes témoignent d’un talent de conteurs hors norme, et savent imposer leurs visions en essayant d’autres angles d’approches.

    Une vision qui, peut-être, pourrait déplaire à certains. Car comme pour Inception, le scénario possède un côté très didactique. Ça se veut nébuleux, mais ça le reste peu de temps : on avance dans un chemin balisé, on suit les flèches avec des petites fiches explicatives bien faites, et si on adhère, ça devient une visite proprement magnifique.

    Et même si quelques détails nous laissent un peu dubitatif (la fin, les twists, le personnage d’Anne Hathaway), le sentiment final qu’on éprouve pour Interstellar reste semblable à presque tous les films de Christopher Nolan : on frôle le chef d’oeuvre. De ça !

    POUR LES FLEMMARDS : Une épopée spatiale humaine et passionnante, explorant aussi bien les ravages du temps que la puissance de l’Amour, et habillée d’une BO tout bonnement sublime.

    http://lecinedesflemmards.com/2014/11/24/critique-interstellar/

  24. matt240490 dit :

    J'y ai mis le temps, mais la voici :

    Interstellar. Comme son petit frère Inception, imaginé par le même génie qu'est Jonathan Nolan, le film crée des vagues d'impatience et de questionnements avant même sa sortie. Il déploie pour le coup un arsenal médiatique dont les principales forces se trouvent en la personne de Matthew McConaughey, sortant tout juste d'une saison brillante avec le polar True Detective, et de Christopher Nolan, bien connu des cinéphiles pour avoir mis au goût du jour les aventures du Chevalier Noir de Gotham, Batman. Camouflé sous ses airs SF que tout rallient au chef d'oeuvre de Stanley Kubrick, se dresse alors un métrage d'une réussite spectaculaire, près de trois heures durant lesquelles, méthodiquement et artistiquement, le scénario construit et élabore un chef d'oeuvre inespéré. La qualité des effets spéciaux, que l'on couple à un jeu d'acteur qui accapare à la fois l’œil et l'esprit, seront rejointe par la pointe du triangle : une bande-sonore signée Hans Zimmer, intense et magique, brillante et inspirante, qui rendra un coup de pouce indescriptible à la mythologie époustouflante qui se décompose devant nous. Car le cinéma y trouve ici tout son intérêt : celui d'impliquer et d'aspirer son spectateur dans une anatomie sidérale, faisant passer Gravity, déjà spectaculaire, pour une simple représentation démunie de sens. Appelant des questionnements philosophico-scientifiques, à sa manière, Nolan établit une sorte de plan, tel un regard d'espoir et de fascination porté sur l'avenir, malgré le pessimisme incarné par la Terre même. Sans jamais tomber dans une oeuvre banale, l'ambiance sérieuse qui y règne n'a le temps de s'estomper que rarement, lors de dialogues néanmoins comiques dans leur style. Mais c'est avant tout la petitesse de l'Homme face aux éléments qui l'entourent et le bousculent, détenteur de soubresauts de stupeur, qui dessineront le portrait d'un métrage bien au-delà des autres. Seuls un ou deux faux raccord, à moins qu'ils ne jouent volontairement leur rôle d'élément perturbateur, ainsi qu'un antagoniste un peu banal, décrédibiliseront le film d'un grain de sable, sur cette plage propre et sereine, laissant espérer un bel avenir encore pour celui qui débuta avec l'incroyable Doddlebug.

  25. cuttyflam dit :
    Impression globale
    7
    Histoire/scénario
    6
    Acteurs
    9

    Film qui m'a plutot ennuyé.

  26. kevin fantastique dit :
    Impression globale
    9
    Histoire/scénario
    10
    Acteurs
    10

    Franchement rien à dire, je vous le conseil si vous aimez ce genre de film :happy:

  27. Pedro2OOO dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    9
    Acteurs
    9

    Avant d'aller voir Interstellar, je pensais que le meilleur film était Inception. J'avais raison.
    Interstellar est un blockbuster qui traite de l'odyssée spatiale comme un certain nombre depuis quelques années. Après Oblivion, Prometheus, Gravity et les Gardiens de la galaxie voici un nouvel opus. Il s'agit d'un film doté d'une histoire ambitieuse, révélant une (future) vérité pour l'Homme: La Terre est condamnée. Bien sûr, il s'agit la d'un scénario catastrophe mais pourquoi ne pas l'aborder afin de nous faire prendre conscience de cette évidence. Nolan nous montre une Terre ravagée et condamnée. C'est donc une histoire nouvelle, le voyage interstellaire. Visuellement, des images à couper le souffle nous mettant hors d'haleine. Une justification scientifique omniprésente, provoquant certes notre incompréhension, mais nous empêchant de critiquer cet aspect. Matthew McCaunaughey incarne un père bisé par la mort de sa femme, obligé de se séparer de sa progéniture pour "sauver le monde". Cette odyssée spatiale est très mouvementée; par de nombreuses péripéties une fois le trou de ver passé. Il y a une surprise inattendue en apercevant un très célèbre acteur hollywoodien incarnant un astronaute secondaire nous faisant sursauter. La communauté scientifique est ici fustigée et blâmée par des calomnies et des spéculations; un voyage interstellaire destiné à l'abandon du genre humain. La remise en question d'un ou d'éventuels créateurs met un évidence un univers complet, doté de nombreuses caractéristiques et de mondes qui diffèrent. Un Matthew Mc Caunaughey excellent dans un rôle d'astronaute pionnier, brisé, courageux et désemparé. Anne Hathaway est au sommet de sa carrière et très charismatique. Cependant des acteurs peux convaincants et peux crédibles comme Michael Caine (décevant), Jessica Chastain, et Casey Aflleck. Finalement Interstellar est un film philosophique, qui nous pousse à réfléchir sur une réalité absolue, le voyage interstellaire, mais également sur un univers façonné (créateurs), et par dessus tout sur l'amour ainsi que sur le genre humain, porté par la merveilleuse nostalgique musique de Hans Zimmer.

  28. chris2k94 dit :
    Impression globale
    8
    Histoire/scénario
    8
    Acteurs
    9

    Difficile pour moi de donner un avis sur ce film donc je vais mettre que des notes désolé. Un bon film qui ne m'a pas fait sauter au plafond. Les acteurs sont bons surtout Matthew, quelques tres bons visuelset je ne me suis pas ennuyé 1 sec malgré les 2h45 le tout est bien amené.

  29. ykinho dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    9
    Acteurs
    9

    Je n'avais pas encore mis de note, j'en profite.
    Un vrai chef d’œuvre du genre, je suis aller le voir 2 fois en IMAX, à la deuxième projection le plaisir a été encore plus fort, permettant de se concentrer et d’apprécier encore plus le fond que la forme.

  30. guacamol dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    9
    Acteurs
    9

    enfin vu rien a redire

  31. Lantch dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    10
    Acteurs
    10

    Bluffer toutn y est merci Nolan

  32. Moonlight dit :
    Impression globale
    9
    Histoire/scénario
    8
    Acteurs
    9

    Musique extraordinaire, très prenante, envoûtante, en même temps qui nous paraît venir d'ailleurs, on en a les frissons, elle nous transporte dans cette fin qui approche, on se sentirai presque dans l'espace nous aussi, comme en apesanteur, en suspension, on sent aussi cette fin proche, cette mort qui nous semble inéluctable, la pression du noir, de la gravité, parfois mal à l'aise. Bref, elle nous transporte totalement dans cet univers. Dans les deux sens du termes : l'univers musical et l'univers fictionnel (nouvelle planète). Musque lente et dramatique, parfois tendue, qui s'accélère, on entend le temps qui s'écoule. Et puis parfois plus rien. Plus de musique, qui laisse place au silence, semblable à ce que les astronautes peuvent ressentir. On est submergé par la situation grâce à la musique, on est envahi. C'est réellement la musique qui nous plonge dans cet univers, dans cette ambiance si lourde, si pesante, on sent le poids qui pèse sur nos épaules, comme les astronautes, qui doivent sauver la vie de millions de gens, sauver des familles en se sacrifiant, au dépit de leur famille, et même d'eux-même. Musique assez 'spatiale', spirituelle, sans parole, ce qui nous laisse penseurs et attentifs. Très attentifs même pour être honnête. On entre comme les astronautes dans un nouvel univers. Film d'une grande sensibilité. Bouleversant, touchant, qui pousse tout le temps à réfléchir et se poser des questions. Que restera-t-il de notre passage sur Terre ? Sortirons-nous indemnes ? Quel sera notre avenir ? Peut-on envisager un avenir ou une fin proche ? Ça prend les tripes, le cœur, le cerveau, et nous en ressortons différents.

  33. filmophile QC dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    10
    Acteurs
    10

    Magnifique..

  34. EddieFelson dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    10
    Acteurs
    9

    Petit retour en arrière pour noter ce film que j'aime tellement :wink:

Donner mon avis