Justice League fait un moins bon démarrage que les autres films DC

” de Zack Snyder & Joss Whedon a eu un lancement non satisfaisant en termes de recettes, le film n’aurait rapporté que 94 millions $ pour son premier week-end aux Etats-Unis.

Les premiers chiffres estimatifs étaient de l’ordre de 100 à 120 millions $ mais une nouvelle estimation a été définie après l’avant-première du film jeudi dernier pour s’établir à 96 millions $. Ce début est inférieur à celui des autres films DC comme « Wonder Woman » (103,3 millions $), « Man of Steel » (116 millions $), « Suicide Squad » (133,7 millions $) et « Batman v Superman » (166 millions $).

« » a engrangé des recettes similaires à “Fast & Furious 8” (98,7M$) à son lancement et se positionne tout de même parmi les films les mieux reçus de l’année. Cependant, ce sera le film super-héros le moins rentable de l’année, après les “Gardiens de la Galaxie Vol. 2” (146M$), “Thor: Ragnarok” (122M$), “Spider-Man: Homecoming” (117M$) et “Wonder Woman” (103M$).

Le budget de production de « » est estimé à 300 millions $. En tout, dans le monde entier, le film a engrangé 279 millions $ en un week end, dont 6 millions $ en France.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Super-Héros 11
 

11 commentaires

  1. Avatar ddancing24 dit :

    budget de 300$M et a tout de même déjà engrangé 279$M. Faut pas faire les trop difficiles les mecs.. :cwy:

  2. Avatar Maxouzob dit :

    Tu comprend pas grand chose toi, non??

  3. Avatar chris2k94 dit :

    Dommage

  4. Avatar Gemmel dit :

    Sachant que le film d'animation Coco sort pour le week end de Thanksgiving et que les estimations le placent devant la JL, wb va se prendre un méchant retour de bâton

  5. Avatar the humain spider ! dit :

    la Honte...ya pas d'autre mot...mais bien fait pour la gueule warner !! ils ont pas eu confiance en zack snyder, pour au final donner leur c*l a whedon qui est en train de leur mettre à l'envers en plus. voilà ce que ça coûte de faire passer la concurrence en priorité avant l'identité cinématographique surtout a notre époque. franchement c'est triste...

  6. Avatar @rgsteel dit :

    Ce kevin tsujihara devrait être viré, un président aussi réactionnaires ne doit pas occupé un tel poste. Vivement le snyder cut's.

  7. Avatar Jimmy dit :

    Méme pas étonnant, et sa compte pas le budget marketing.

  8. Avatar Gemmel dit :

    Ce que je ne comprend pas, c'est comment arriver à faire bon an mal an des films d'animation plutôt réussit dans l'ensemble mais avoir aussi peu confiance en son catalogue.
    De base, de toute façon, le développement de l'univers était foiré, ils aurait du lancer comme cela :
    Man of Steel
    Wonder Woman
    BvS
    ((((((((((Suicide Squad))))))))))
    Aquaman
    Flash
    Justice League

    Autant teaser du super héros d'un univers en développement n'était pas dérangeant dans BvS mais autant nous faire accrocher à trois nouvelles figures dont on fait des archétypes pour aller plus vite, alors qu'il y a matière à profondeur. Cela aurait permit aussi à Snyder de moins avoir la pression sur bvs en ne servant pas de rampe de lancement à Wonder Woman. Décaler la sortie de JL aurait permit de prendre son temps et de mieux préparer les choses parce qu'au final comme c'est partit, Flashpoint Paradox est partit pour rebooter en partie l'univers mis en place au bout de seulement 5 films.

  9. Avatar Pulsions dit :

    Ils ont voulu absolument enchaîner le plus rapidement possible, connement, sur la vague "rassemblement" comme chez Marvel. C'est fédérateur et c'est supposer faire oublier l'expérience BVS. Résultat: Warner se prend les pieds dans le tapis. Si je me mets dans la peau d'un optimiste, c'est rattrapable je pense avec les films solo.

  10. Avatar Gemmel dit :

    HS mais comme on parle de la Warner , je trouve que c'est révélateur mais ca doit être pareil dans toutes les grandes maisons =
    "Heat serait très difficile à faire aujourd'hui." À l'époque, en revanche, les choses se sont passées assez simplement, se souvient le metteur en scène :

    "Le seul problème que j'ai eu, c'était la durée. J'ai appris plus tard que les boss de la Warner avaient joué à pile ou face pour savoir qui devrait m'annoncer qu'il faudrait couper une demi-heure de film. Sauf qu'ils avaient pris cette décision avant même de voir le film. Il y avait une grande projection, ils ont vu le film et ils ont dit : 'Ok, ce sera un film de 2h35.' De manière générale, c'était une sorte de hold-up, car tout était déjà prêt. J'avais le scénario, De Niro, Pacino et on s'est présentés au studio en leur disant : 'Voilà ce que le film va coûter, voilà le casting...' Ils ont donné leur feu vert et quand on est partis, on a entendu des hurlements en provenance du bureau d'où on sortait. Quand je les ai appelés pour savoir ce qui s'était passé, ils m'ont dit : 'Ne refaites plus jamais ça, ne nous présentez plus jamais un projet où tout est déjà fait et où on ne contrôle plus rien.'"

  11. Avatar Pulsions dit :

    Ca glace le saaaaaang. Ils ne sont pas les seuls à faire ça effectivement. Des investisseurs ou gestionnaires avec des oeillères sans une once de fibre artistique (quel gros mot. ^^), des billes en langage cinématographique.

Poster un commentaire

Vous n'êtes pas connecté(e)
Déjà membre ? Connectez-vous en cliquant sur "Connexion" dans la barre du haut.
Invité(e) ? Devenez membres gratuitement en vous inscrivant : Je m'inscris