Forums

007 Spectre

Spectre

Action Aventures 37
Date de sortie : · Durée : 150 min · Liste : Film 2015
Impression globale
5.2
Histoire/scénario
4.9
Acteurs
6.1
Total 5.4 /10 · 16 avis · 16 note(s) · Poster mon avis ?

Synopsis : Un message cryptique venu tout droit de son passé pousse Bond à enquêter sur une sinistre organisation. Alors que M affronte une tempête politique pour que les services secrets puissent continuer à opérer, Bond s'échine à révéler la terrible vérité derrière... le Spectre.

Réalisateurs : · Casting : , , , , , , , , ,

37 avis sur 007 Spectre

  1. Olvers974 dit :
    Impression globale
    6
    Histoire/scénario
    6
    Acteurs
    7

    Un film, bien meilleur que Skyfall. Qui pour moi, était complètement raté, si tu le classes comme un véritable James Bond, et non un banal film d'action.
    Ce n'est que mon avis, en essayant de rester objectif que j'essaie de faire un avis global du film.
    On est revenu dans un classique film de James Bond, enfin. Une musique somptueuse, des plans, des cascades époustouflantes. Tout y est, mais pourtant la deuxième partie du film ralentie le contenu, et malheureusement pile à l'arriver de Miss Seydoux, qui joue malheureusement assez faux. Je suis enfin content que Daniel Craig sourit un peu plus, il n'est plus mono expressif. On a l'impression de revoir James Bond, que rien ne peut abattre.
    Malgré son vieil âge, et ça se voit, les cascades effectuées ne sont pas de trop, ce qui est bien meilleur comparé aux autres films où ça durait éternellement.
    Pas de surprises malheureusement, et je trouve que le C. Waltz est mal exploité, il a beaucoup de charisme tant qu'on ne le voit pratiquement pas, il fait peur, mais ça s'essouffle assez vite dès qu'on le voit, justement.
    Sinon, quant à la réalisation, rien à redire là dessus, c'est maîtrisé de bout en bout.

  2. Keyroh234 dit :
    Impression globale
    6
    Histoire/scénario
    5
    Acteurs
    6

    Un James Bond correct sans plus. Difficile de renouer avec la bonne surprise de Casino Royal.
    Vivement le nouvel acteur ;)

  3. Leo dit :
    Impression globale
    1
    Histoire/scénario
    4
    Acteurs
    3

    PARTIE 1

    Pardon, mais je vais être sévère.
    Plus qu'avec Skyfall.
    Parce que là, je n'en peux plus.
    Je veux bien qu'on se moque de moi une fois, pas deux.
    Que fait Sam Mendes ? A part violer James Bond, une seconde fois ?

    Juste, je tiens à préciser, que ceci est mon avis, il n'engage que moi, et j'invite les gens à voir le film de leurs propres yeux. N'est jamais meilleur critique celui qui va juger de ses propres yeux. Il ne faut jamais s'arrêter sur un point de vue. Vous aimerez peut-être Spectre.

    Partons de l'air Daniel Craig. Pas de chance pour lui, il commence sur Casino Royale, 1er roman de Fleming sorti en 1953. 1èremission de Bond, et 1er film d'une espèce de semi-reboot, semi-suite...Bon, Martin Campbell est à la réal. Il fait du bon boulot. Du très bon. Il manque certes des éléments indissociable à James Bond, à savoir Q, Miss Moneypenny, le Gun Barrel (bon, il y est mais quand même...). Campbell a déjà relancé la série en 1995 avec GoldenEye, et avait déjà fait du bon boulot. La suite avec Brosnan est exemplaire, Demain Ne Meurt Jamais, un pur James Bond, il y a tout, avec un schéma archétypique bien connu et qui marche, du James Bond theme, parfait. S'en suit Le Monde Ne Suffit pas, avec probablement la meilleur scène pré-générique. La suite est moins bonne, mais ça tient la route. Meurs Un Autre Jour est moins évident, moins bon, mais le plaisir est toujours là. La course poursuite sur la glace est inutile, on dirait 2 Transformers qui se foutent sur la gueule, mais je vous rappelle que Bond, sur le toit avec son Aston Martin, évite un missile en se servant du mythique siège éjectable pour retourner la voiture. Grossier ? Probablement. Mais pas vulgaire. Car dans la veine de James Bond. Du divertissement, pas de prise de tête, de l'humour, du spectacle, un film quoi.

    Maintenant que la série est relancée avec Casino Royale sur des bases plus sérieuses, violentes, noires, comme étaient les 1er films avec Sean Connery, on peut s'attendre à du beau spectacle. Quantum Of Solace est un naufrage, similaire à Spectre. Un méchant qui aurait pu être extraordinaire, mais sous-employé. Une scène finale perdue au beau milieu d'un désert, ça se conclut en 5 minutes...Dommage, on recollait sur l'actualité avec une histoire de pénurie d'eau, l'idée est très intéressante et ancrée dans notre époque. Et voilà, James Bond est ancré dans son temps ! C'est un produit de la guerre froide, qui combat le mal, le communisme, avec son allié les US et Felix. Et pourtant, Brosnan est un Bond post-guerre froide. Il combattra un de ces alliés en 1995, un magnat des médias en 1997 au début de l'ère internet, un fou en 1999 (pas la peine de chercher plus loin) et devra faire face au conflit entre les 2 Corées en 2002. Encore d'actualité.
    James Bond a toujours combattu dans un contexte socio-économique et politique de son temps.

    Et là, c'est le drame.

    Skyfall. La jeunesse de Bond. Ses angoisse, ses peurs profondes et refoulées de sa jeunesse. Tout un film fait là-dessus. Je ne refais pas une critique de Skyfall et de son Maman J'ai Raté L'Avion 3 (putain, sérieusement, qui n'a pas bondit dans son siège en renversant les 3/4 de ses popcorns devant cette scène ?!) mais la douleur est encore présente.

    Bref.
    Spectre.
    Spectre...

    Essayons d'être objectif.
    Commençons par le début. Fin de Skyfall, on revient dans de nouveaux locaux, enfin des anciens, avec un nouveau M, Q, Moneypenny, un retour au calme pour Bond après avoir fait exploser les reliquats de ses troubles infantiles refoulés (et sa DB5).
    Nous devrions avoir une bête de film. Sam Mendes est un très bon réalisateur, les plans de Skyfall sont magnifiques. Est-ce suffisant ?

    Intro
    Le Gun Barrel, enfin au début, génial et...Ah ? Je chipote, mais il n'y a pas l'ouverture sur la scène, vous savez, ce rond blanc qui tombe en bas, ou monte en haut pour s'ouvrir sur la 1ère scène. Au lieu de cela, écran noir et une putain de mise en garde: "LES MORTS SONT VIVANTS".
    Hum...Là, c'est sérieux les gars. Les morts ne sont pas morts, mais ils sont vivants ! ça ne rigole plus !
    Passons.

    Le pré-générique.
    Je n'ai rien à dire sur ce magnifique plan séquence d'au moins 3 minutes sur Bond, il est vraiment extraordinaire. La suite se gâte. C'est long. Beaaaaaaucoup trop long. Bond a identifié le méchant, il le pourchasse. Enfin non, il marche pendant 20 minutes à ses trousses. La tension est optimale. Arrive l'hélicoptère du méchant, il grimpe dedans, Bond aussi et ils battent. La tension monte. Ok, il n'y a pas d’effets spéciaux, mais ils auraient pu faire en sorte qu'on ait vraiment l'impression qu'ils se battent. Bond, de manière des plus grossières, réussit à enlever une bague sur le doigt du méchant. Insulte un mec de bâtard dans la rue, et essaye de lui enlever sa chevalière quand il tentera de te foutre une droite. Et t'es pas dans un hélico qui fait des saltos !
    On se croirait dans OSS 117.
    Ça se termine où Bond vire tout le monde de l'hélico qui va s'écraser sur la foule. Climax, tension à son plus haut niveau. S'il y avait eu le fameux bruit d'avion qui tombe dans tous les James Bond, ça serait passé. S'il y avait eu le James Bond Theme, peut-être que ça serait passé. Il n'y a rien eu de tout ça. Une scène d'action lente, banale, déjà vu, sans aucun 2nd degré. Générique.

  4. Leo dit :

    PARTIE 2

    Générique.
    La musique est nulle.

    Film.
    Bon, la musique n'est pas si nulle, c'était juste pour la rhétorique, putain, mais il est où votre sens de l'humour ?! Bond arrive dans le bureau de M, ça c'est cool. Mais là, on revient aux films de Sean Connery, en 1962. Campbell, rien à voir avec Joseph et pourtant, avait délocalisé les locaux dans le véritable MI6 à Londres. Véritable évolution, on entre dans l'ère du 21ème siècle. Bond change d'arme, le Walther P99. On évolue. On ne se débarrasse pas des symboles, on les fait évoluer. James Bond est un archétype qui doit évoluer, sinon, il est hors de son temps et ne marche pas, devient obsolète. Bonjour Daniel Craig. Retour du PPK, des anciens locaux, c'est marrant, mais on est en 2015. Adapter un truc d'il y a 60 ans aujourd'hui, c'est un retour en arrière énorme. D'autant plus qu'il y avait eu une véritable évolution en 1995. Tant pis, nous ferons avec.
    Mais là, pas de mission pour Bond. C'est même l'inverse ! M le fout encore sur la touche ! ça fait beaucoup, en peu de temps, non ? Donc Bond va, encore, jouer contre sa hiérarchie, dans une mission non-officielle, sans filet. ça marchait avec Timothy Dalton qui voulait se venger de Sanchez, chef de cartel colombien qui avait donner Leiter à son requin en 1989, d'autant plus que M était prévenant avec lui et le laissait faire. Là, non. Sans oublier que c'est Judi Dench qui lui donne cette mission. On a du mal à se débarrasser de ses anciens protagonistes, dommage, Ralph Fiennes a la carrure d'un excellent M.
    On découvre enfin Oberhauser à Rome, dans une scène, leeeeeeeeeente encore et sans tension. Mr. Hinx arrive, tue un homme, c'est ridicule. Aucune tension dramatique, on a juste mal pour ces yeux (pas de faute d’orthographe) Course poursuite dans Rome avec Hinx, nulle à chier (on a dit objectivité), donc sans saveur, sans musique épique, Hinx a aussi une grosse voiture qui fait vroum-vroum, c'est pour nous ça les mecs, nous les hommes qui aimons les grosses voitures parce qu'on est des bandes mous !! Non, on aime les courses poursuites originales, qui mettent la tension. Merde, Roger Moore avec une 2CV fait mieux ! UNE 2CV PUTAIN !!! PAS UNE DB10 !!! 2 gadgets bidons, dont un qui ne marche pas, c'est marrant, la voiture fini dans la flotte, Bond sort avec son siège éjectable, le fan base est là.
    Fin. FIN ?!!! Ils nous ont fait chier sur les médias avec cette Aston Martin alors qu'il n'en fait rien ??!!

    Là, ça tourne au foutage de gueule.

    Bon, le film est tellement long, chiant et sans action que je ne me souviens plus de ce qui se passe. Autant un Tarantino a des longueurs, mais c'est pour apprécier l'ambiance, les dialogues subtils et le jeu d'acteur formidable. Là, clairement, il n'y a rien de tout cas. James Bond est devenu sérieux, il se bat contre la veuve et l'orphelin. Tout ça pour dire qu'on arrive sur une scène de train, où Mr Hinx sort de nulle part et part nul ne sait comment. Mort ? On ne sait pas. Pour revenir ? S'il est plus sérieux, pourquoi pas. L'idée est bonne, mais mal exploitée. En fait, beaucoup d'idées sont bonnes...Mais mal exploitées !! Bon, ils se battent avec Bond, on touche doucement un vrai film de Bond, mais en 5 minutes la tension descend, on arrive dans le désert et là, c'est le drame.

    Un Rolls Royce vient chercher Bond et Swan et les amène dans le repère secret de Oberhauser. Un cratère de volcan. Comme dans On Ne Vit Que Deux Fois. MAIS AUSSI COMME DANS AUSTIN POWERS !!! Voilà encore un truc qui ne marche pas. Un repère de volcan, c'est marrant en 1965, en 1997, c'est déjà tellement désuet qu'on le parodie, et là, en 2015, ça revient tout frais tout beau. On y croit une seconde ? Sérieusement ?
    Alors évidement, l'arrivée se fait en douceur, ça nous rappelle les anciens Bond, ils sont bien habillés maintenant, Oberhauser arrive, dit qu'il s'appelle Blofeld (sans blague les gars ?) On voit le chat, il torture Bond, lui il prend sa montre explosive, Bond dit à Swan "Je t'aime", elle prend la montre qui fait tout exploser et Bond sort par la porte d'entrée avec une mitraillette, tue 5 gars, prend un hélico, et tout le complexe de Blofled explose. 5 minutes, montre en main.
    5 minutes. 5 minutes d'act...On peut appeler ça de l'action ? Par rapport au reste du film, là, on serrait les fesses.

    Je vais arrêter là, parce que ça commence à m’énerver. Je ne décolère pas. Et je suis un être si sensible pourtant, mais trop c'est trop. Si on pouvait également dégager Thomas Newman (Newman, ahaha) de la bo, parce que visiblement, il n'a jamais vu un film de James Bond et ne doit visiblement connaitre ni Monty Norman, ni John Barry.
    James Bond, c'est assez simple en fait: combat du bien contre le mal (ici, le mal est encore de l’intérieur, on a une espèce de guerre civile), de l'humour, du suspense, de l'action, un thème du génie Monty Norman, et surtout, SURTOUT !!!!Du 2nd degré. Et c'est là où Mendes se perd et ne comprend pas Fleming. C'est la la justesse et l'intelligence de Fleming à ne jamais concentrer ses romans sur le 1er degré des scènes d'actions, mais sur le reste. Il bourre ses romans de 2nd degré. Et c'est ce qui plaisait aux lecteurs. Bond n'était qu'un faire-valoir à tout ce monde d'élite qui passionnait tant Fleming. Peut-être est-ce que le public n'est pas assez près pour comprendre la subtilité de l'humour ? Probablement.

    En conclusion, un James Bond raté, qui, en s’inspirant de ses propres origines, sombre dans sa propre parodie.

    Ah oui, et il y a des spoils. Ce n’est pas à la fin qu'il faut le dire ?

    • Gemmel dit :

      Sers toi de la balise spoiler dans tes critiques pour ceux n'ayant pas encore vu le film stp

    • Pulsions dit :

      et tu as oublié aussi le repère de Fantomas ( avec De Funès) dans le 2e opus je crois proche d'un volcan. :smile:

    • ggnational dit :

      J'ai beaucoup aimé ton avis, tout est dit !
      Une grosse déception pour moi aussi ce film.

  5. Gemmel dit :
    Impression globale
    6
    Histoire/scénario
    4
    Acteurs
    5

    Spectre revient à une aventure bondienne avec une histoire tropclassique servi par un casting en demi teinte à cause de méchants sous employés même si on passe un bon moment.

    Spoiler (voir/cacher)

    HISTOIRE/SCENARIO
    Les +
    - Une réalisation respectant le cahier des charges. Sam Mendes s'en tire honorablement en assurant le cahier des charges habituel des james bond avec la scène d'intro , la course poursuite en voiture, la scène de poursuite dans la neige et la confrontation finale. Mais cela n'a pas la saveur qu'avait Skyfall.
    - Un humour bien dosé. On voit enfin un james bond moins mono sourcil qui se détend un peu et à de vrais interactions avec son équipe et sa james bond girl. De plus, l'humour se révèle très souvent bien dosé du fait de scènes inattendues.
    Les -
    - Un générique spoilant la totalité du film. Après la bande annonce de terminator genesys spoilant le ressort principal du film, voilà le générique de james bond spoilant l'intrigue principale de cet opus. En gros, après une scène d'intro classique, je m'attendais à beaucoup mieux vu le barouf fait à son propos, le générique nous révèle que Spectre est derrière tous les drames subis par James Bond interprété par Daniel Craig. Et la chanson phare de cet opus n'aide vraiment pas.
    - Des méchants sous-employés. Spectre ne représente pas une menace tangible car ils sont vraiment sous exploité, James Bond les infiltrant en deux temps trois mouvements. Quant à ses incarnations, c'est du même acabit.
    - Une histoire trop classique. Après avoir exploré avec justesse les démons personnels de l'agent 007, nous en revenons à une histoire classique d'enquête et de menace sur la planète par l'établissement d'un super programme d'accès aux données classifiées des pays importants de la planète qui sera entre les mains d'un des associés de Spectre, ce dernier étant dès plus caricatural. On ne ressent pas de tension ni de suspense. Ce gros défaut trouve son paroxysme dans le moment où en 30 secondes, Bond réussit à vaincre Hinx et qu'il embrasse fougueusement Madeleine Swan, POURQUOI avoir mis deux putains lignes de dialogue tellement c'était prévisible comme issue.
    ACTEURS
    Daniel Craig / James Bond. L'acteur assure le spectacle en se déridant par un peu plus d'expressions.
    Naomi Harris-Raph Fiennes-Ben Wishaw / L'Equipe James Bond. Les trois acteurs arrivent à tirer leur épingle du jeu chacun dans leur registre et l'alchimie fonctionne bien avec james bond.
    Lea Seydoux / Miss Swann. Interprétation moyenne pour ce personnage étant la fille de Mr White.
    Christopher Waltz/ Blofeld. Autant j'aime cet acteur, autant je ne le trouve pas du tout fait pour ce rôle surtout pour le faible temps de présence à l'écran avec son sourire qui fait faux alors qu'il aurait voulu être inquiétant.
    Dave Bautista / Hinx. Un personnage qui aurait gagné à être développé et bénéficier d'une autre entrée en scène que celle durant le conseil de Spectre. L'acteur livre une prestation honnête mais seulement de par sa présence et c'est dommage.
    Andrew Scott / C. Personnage caricatural, on a pas à attendre l'attentat en Afrique du Sud pour comprendre qu'il est lié à Spectre.
    Monica Belluci / La veuve éplorée. Pour un rôle aussi discret, je ne comprend pas pourquoi une telle actrice a été choisie, dommage de ne pas l'avoir développé.

  6. Pulsions dit :

    Gemmel @mohykan, à ton avis ( parce que je ne sais vraiment pas), Sam Mendes l'a-t-il fait surtout pour l'argent au détriment de l'inspiration pour ce nouvel opus et vraisembablement pas à la hauteur de Skyfall ? Peut-on considérer que malgré ses atouts le film est vraiment décevant ou en attendions-nous trop ( au moins d'une qualité et d'intérêt équivalents ) ?

    • Gemmel dit :

      parce que c'est un james bond, j'avais un peu plus d'attente qu'un film lambda d'action ou d'espionnage et là après skyfall qui dénotait dans le bon sens on passe à l'opposé total je trouve, c'est classique dans tout et malheureusement les méchants sont vraiment sous développés.

  7. BLADE dit :
    Impression globale
    5
    Histoire/scénario
    4
    Acteurs
    5

    le plus mauvais Bond de l'ère Craig (ou du moins du niveau de Quantum of Solace)

    - les files scénaristique de complots a grande échelle usés et abusé.
    -concernant le méchant Christopher waltz : un beau teasing de départ , super scène d'exposition et le souffle retombe au troisième acte.
    - Un lien avec les 3 épisode précédant très poussif
    -une bond girl insipide et mono expression
    -des scènes d action banale en plus d être rares

    retour au bond kitch et ses gadget ... comme si les bases posées par Casino Royal n'avaient servit a rien...

    Vivement le retour de jason bourne, Ethan Hunt ou d un Bond sans Mendes et Craig

  8. SebastienR dit :
    Impression globale
    6
    Histoire/scénario
    5
    Acteurs
    8

    je ne sais pas quoi penser de ce james bond je trouve que l histoire ne nous en apprend pas assez sur ce groupe spectre c est survolé bof scene final baclé on retiendra juste les 10 premieres minutes

  9. Guy Williams dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    8
    Acteurs
    9

    Je suis un grand fan de James Bond et cet opus ne m'a pas déplu. Le scénario est peut-être un peu simple et certains personnages ne sont pas assez développés, notamment leur jeu d'acteur (Christoph Waltz et c'est vraiment dommage, Monica Bellucci). Cependant Daniel Craig cerne de plus en plus le personnage, sa meilleur prestation dans le rôle de 007.
    La musique du film est un peu décevante par moment, elle manque de James Bond's theme.
    La réalisation est plutôt bonne, surtout certaines scènes comme la première et la fameuse course poursuite en Aston Martin DB10. Cette dernière n'est certes pas assez longues pour certains (entre ceux qui se plaignent de course-poursuites et de combats interminables et ceux qui n'en ont jamais assez c'est difficile de satisfaire tout le monde j'imagine) mais j'ai vraiment apprécié le travaille qui a été accompli pour cette scène qui restera dans ma mémoire.
    Ce qui m'a beaucoup plu également c'est les clin d’œil aux premiers Bond qu'on retrouve tout au long du film.
    Au final ma seul grosse déception dans ce film c'est le rôle de Christoph Waltz, c'est un acteur génial et il est ici sous-exploité. A part ça j'ai passé un très bon moment devant Spectre.

  10. Awoth dit :
    Impression globale
    2
    Histoire/scénario
    2
    Acteurs
    4

    Je trouve certains assez sévère envers Skyfall car j'ai trouvé Spectre bien en-dessous du niveau (déjà bas) de Skyfall....
    Sincèrement, je pense que l'on a eu droit au plus mauvais James Bond depuis belle lurette, et peut-être le plus mauvais tout court, qui sait.
    Encore une fois, vu le nombre de personnes ayant déjà donné leurs avis sur le film, je risque de paraphraser quelques-uns d'entre vous et désolé pour ça !
    Bon courage à ceux qui tenteront de lire l'ENOOOOOORME pavé ci-dessous :tongue:

    • Awoth dit :
      Spoiler (voir/cacher)

      Je sais tellement pas par où commencer que ça va être un bordel complet et désordonné.
      A ce que je sache, James Bond est censé refléter la classe, l'intelligence dans les dialogues, c'est l'icone qui a été crée depuis un demi-siècle qui veut ça.
      Mais on a droit à des destructions d'hélicoptère et d'avions, à 2-3 énormes bâtiments qui explosent, etc...
      Sans compter toutes ses phases d'actions où Bond se bat ou fuit l'ennemi...Sans déconner, c'était Expendables 4 ce film ou bien ?
      Y a aussi des scènes d'actions que je qualifierais d'incomplètes, dans le sens où, dans la scène du train, Bautista se fait dégager non pas parce qu'il n'a pas le dessus sur Bond, mais juste à cause d'une corde autour du cou qui l'attire hors du wagon....Mouais. Sinon, Mendes pouvait nous laisser un combat + épique, ça n'aurait pas été de trop j'pense.
      Il y a aussi la scène où Bond est attaché (LA COMME PAR HASARD, LE FAUTEUIL OU IL EST INSTALLE FAIT BASCULER SES BRAS EN ARRIERE, ON SAIT PAS DU TOUT POURQUOI), et du coup, il se libère grâce à sa montre qui explose alors qu'elle devait seulement donner une alerte ou j'sais plus quoi, sans compter qu'à ce même moment il se souvient de Madeleine Swan, femme qu'il était censé oublier suite à l'injection de la machine de Blofeld, mais passons.
      Après avoir fait exploser tout le lieu de travail de Blofeld, il se barre en compagnie de Madeleine, de retour à Londres. A ce moment là, elle lui dit "Adieu", on ne sait pas du tout pourquoi. C'est vrai quoi, elle le suit jusqu'à Blofeld, ils font le plus gros en pensant l'avoir tué, puis non elle décide de quitter Bond sur un coup de tête, prétextant une excuse à deux balles, mais uniquement pour que le film dure + longtemps.
      Car oui, elle se fait kidnapper par le tenace Blofeld qui s'en sort avec une simple cicatrice sur l'oeil et aucune égratignure sur le reste du corps, un chanceux ce Blofeld.
      Allez savoir pourquoi, Blofeld laisse 3 minutes à Bond pour trouver Madeleine et la faire sortir avant l'explosion du bâtiment.
      POURQUOI 3 MINUTES ? LE MEC SE BARRE EN 30 SECONDES AVEC SON HELICO PUTAIN, LAISSE PAS 3 MINUTES, T'ES CON OU T'ES CON BLOFELD ?
      Enfin bref, Bond finit par trouver sa Madeleine DE PROUST (J'en avais trop envie, j'imagine que certains d'entre vous aussi) et il ne reste plus que 40 secondes. COMMENT VA FAIRE BOND POUR S'EN SORTIR ??? Et bien il saute, tout simplement, rattrapé par un énorme filet posé juste avant le sol. Heureusement qu'un gros filet capable de supporter au minimum deux poids était installé à cet endroit-là, sinon Bond serait mort, ohlala. Non j'déconne, tout ça pour dire que ça, scénaristiquement, c'est nul à chier. Mais passons.

      Donc il s'en sort grâce à son canot pneumatique qui sort de je n'sais où, puisque celui qu'on voit au début n'était normalement plus là. Et grâce à son Sig, petit pistolet, il arrive à viser en mouvement (puisque sur un canot) et à tirer sur l'hélico qui est à une centaine de mètre au-dessus de lui déjà, et bien avancé. MOUAIS, sceptique quant à l'idée qu'un simple pistolet puisse tirer sur une telle longueur mais ça n'engage que moi bien sur.
      Là, Blofeld s'écrase avec son hélico et blablabla, le reste on s'en moque.

      Le début est pas mal aussi, l'intro est top, le générique bon, mais Monica Bellucci....hahaha....hahaha....Enorme blague.
      Elle sera apparu en tout et pour tout, pas plus de 2 MINUTES :lol: :lol:
      Tout ça pour faire sa veuve soi-disant éplorée alors qu'elle était simplement en manque de bon temps. Plus sérieusement, elle n'aura VRAIMENT servi à rien dans l'histoire, sauf pour lui révéler des plans sur Spectre et blablabla.
      D'ailleurs, deux hommes devaient la tuer, Bond les tue avant, puis il la place en sécurité (alors que plus tard dans le film, il dira à Moneypenny qu'il ne se fie à PERSONNE, mouais)....mais on en entend PLUS DU TOUT parler.
      Il y a aussi Andrew Scott, un acteur de génie que j'adore, que j'ai trouvé sous-exploité, comme la majeure partie des personnages dans le film. Mais lui plus particulièrement car il aurait pu faire un redoutable méchant (je repense tout le temps à Moriarty, c'est fou) mais il joue une simple nouille dans le film, il sert à rien, on le voit 3 minutes lui aussi, le temps d'enterrer le projet double zéro et basta. Non, ça c'est nul comme idée, on aurait pu faire mieux avec de tels acteurs !!!
      En parlant de tel acteur, que dire de Waltz, qu'on ne voit qu'à partir de la dernière demi-heure (non, sa participation au conseil de Spectre ne compte pas, il dit 3 mots et un petit "coucou" en bonus) et qui m'avait + l'air d'être un acolyte de Bond plutôt que l'un de ses pires ennemis, c'est dire son charisme de méchant, bouh.
      Léa Seydoux, no comment, elle a + servi d'objet à James Bond que de James Bond Girl telle qu'elle.

      Passons maintenant au côté "Plagiat" :
      - "Totally Spies" : Comme dans Skyfall, Q donne à JB tous les gadgets nécessaires qui lui seront, comme par le plus grand et infini des hasards, utiles durant le film. Alors pour ceux qui connaissent la série "Totally Spies"...bah ça m'a fait penser à ça. :tongue:
      En fait en gros, sans ses gadgets, Bond serait mort dès le premier quart d'heure du film, et c'est assez gênant dans le sens où le mec est quand même censé être l'un, ou plutôt LE meilleur agent secret du monde....
      - Ce qui m'amène à "Mission Impossible : Rogue Nation" : Le scénario EST LE MEME QUE SPECTRE : Dernière mission de 007 car le projet allait être enterré + Gadgets en tout genre + vieux héros (Craig-Cruise) qui ne savent plus réellement se battre et maintenant fuient de plus en plus les combats.

    • Gemmel dit :

      Pavé César ceux qui ont tout lu te salue, même si je te trouve un peu dur globalement

      Spoiler (voir/cacher)

      Le gros soucis de cet opus est le recyclage du cycle daniel craig en james bond en ressortant des tiroirs l'organisation spectre avec blofeld en grand méchant ( la cicatrice de fin étant là pour rappeler les vieux james bond) sauf que les méchants (comme j'ai dit les 20 sec séparant la mort d'hinx qui dit un "et merde" avant d'être éjecté et madeleine qui dit un"et qu'est ce qu'on fait maintenant" avant qu'ils s'envoient en l'air sont symptomatique de la carence de scénar de ce film ) sont tellement peu développés tout comme l'histoire spoilé dès le générique d'intro que cela n'a plus aucun saveur.

    • Awoth dit :

      Merci beaucoup Gemmel de m'avoir lu !

      Spoiler (voir/cacher)

      Mais comme avec Le Petit Prince, j'ai essayé de détailler point par point ce qui me dérangeait dans ce film. C'est à dire à peu près tout :lol:
      J'ai bien compris que c'était une sorte de reboot, certainement pour inclure les nouvelles technologies ainsi que de nouveaux débats comme lorsque C propose de remplacer les agents double zéro par des drones, mais n'est-ce pas une tentative d'enfumage consistant à renouveler (peut-être indéfiniment, qui sait) les James Bond, au lieu d'admettre (là encore, je n'en sais rien, ça ne reste que mon hypothèse) qu'ils n'ont plus d'idées ?
      Car si mes souvenirs sont bons, Fleming n'a pas écrit tant de James Bond que ça...

      Ca tombe bien que tu parles de la cicatrice à l'oeil en clin d'oeil aux anciens Blofeld, mais tu viens de me faire penser à quelque chose qui est tout bête, mais j'aime ça : Blofeld est chauve que je sache, tous ses interprètes l'étaient, alors pourquoi pas Waltz ? :tongue:
      Le coup du "et merde" prononcé par Hinx...Autant ce "et merde" que sa mort sont nuls, MAIS NULS...
      Je m'attendais tellement à mieux venant d'un colosse pareil, j'étais vraiment déçu à ce moment-là.
      Et pour continuer sur ce que tu dis, c'est justement là où je voulais en venir avec Madeleine Swan : A la base, elle n'avait rien à voir dans l'histoire. Puis JB est venu la voir et c'est parti en cacahouètes. Là elle fait sa maline en disant qu'elle peut se défendre seule...Elle tombe par terre quand Hinx lui met une gifle et Blofeld la kidnappe :lol:
      Mais ouais, mis à part ce pseudo pétard mouillé de la femme rebelle qui veut montrer qu'elle n'a pas besoin de James Bond pour se défendre, j'ai trouvé ça assez mal tourné de voir que dans une scène (je ne sais plus dans quelle ville, désolé...Mais il me semble que c'est à Rome), elle ferme le rideau du lit en disant qu'il ne doit pas la toucher...Puis dans le train, alors là, ça y va :lol:

      Je peux totalement comprendre que tu puisses trouver mon avis dur mais je ne me sens pas capable de mettre une note supérieure sachant qu'à chaque scène pratiquement, j'ai quelque chose à reprocher à ce film.
      Sur ce, bonne soirée ! :smile:

    • Leo dit :

      Moi aussi j'ai lu ton pavé, et il y a certaines incohérences. N'as-tu jamais vu d'autres films de James Bond, à part ce de Daniel Craig ?
      C'est dommage, tu loupes d'excellents films !

      -Pour ce qui est des 3 minutes données par Blofled, c'est assez récurrents ça. Et c'est l'intérêt de ce genre de passage: donner un peu d'espoir au héros, sachant qu'il va échouer. Mais là, c'est James Bond. Et James Bond n'a pas besoin de 3 minutes pour sauver sa gonz', 2m59 lui suffisent !

      -Monica Belucci, c'est pareil. Il y a beaucoup de James Bond Girl qui servent juste à faire avancer l'intrigue, et montrer que Bond est un baiseur compulsif, et c'est ça ce qu'on aime. Le problème, c'est qu'ici, c'est très mal amener, ça joue sur le drame, on s'ennuie.

      -"Totally Spies": alors c'est plutôt eux qui plagient Bond. Q, interprété par Desmond Llewelyn dans pratiquement tous les James Bond de 1963 à 1999 à toujours, toujours donné à Bond ses gadgets. Sur la fin, certains disaient qu'il y en avait trop, mais la montre, le stylo explosifs, les voitures et autres mallettes sont de Q. Et ça, c'est une marque de James Bond.

      -Fleming a écrit 10 romans et 9 nouvelles de 1953 à 1966 (sa mort). Ils ont tous été adapté au ciné, sauf quelles nouvelles, dont Octopussy qui a inspiré Spectre justement (sur l'histoire d'Oberhauser, le père spirituel de James Bond) Mais c'est tout. Et cela fait 20 ans que les Bond ne sont plus adaptés des romans (sauf Casino Royale). Donc on peut se passer des romans de Fleming (sachant que des auteurs ont repris le flambeau et que sortent très souvent de nouveaux romans de Bond).

      -Pour la cicatrice, en effet, c'est une référence au Blofeld de 1965 dans On Ne Vit Que Deux Fois. Et il avait des cheveux dans Les Diamants sont Eternels en 1971 et le "non-officiel" Jamais Plus Jamais. D'ailleurs, on ne voit pas Blofeld ni dans Dr. No, ni dans Bons Baisser de Russie. Mais comme Bond, Blofeld est un archétype, parodié par Austin Powers avec le Docteur D'Enfer. Tant qu'il a son chat et sa veste à col Mao, on reconnaitra Blofeld.

      -Ce que tu dis sur Hinx est juste, ils ont tenté de créer un personnage à la Requin, un homme de main fidèle au méchant. Le dernier est Mr. Stamper dans Demain Ne Meurt Jamais, excellent James Bond au passage avec Pierce Brosnan en 1997, je le conseille, ça te donnera une idée de ce qu'est James Bond. Ici, Hinx sert presque juste de running gag, il est sous-employé , pris au 1er degré, c'est nul. Est-il mort ? Pas sûr, je pense qu'on le reverra.

      Après, voilà, Mendes a tenté d'utiliser une recette qui marchait il y a 50 ans pour faire son James Bond. ça aurait pu marcher s'il avait fais évoluer les choses, et non uniquement les mettre à la sauce 2015. Regardez Dr. No, ça paraitra un peu Kitsch, mais parce qu'on est en 1962. Regardez Spectre, et ça paraitra totalement ringard. Tellement que ça a même été parodié. l aurait peut-être fallu le prendre en compte.

      Voilà :)

  11. Maxouzob dit :

    Et ben moi qui trouvait skyfall très surcoté et vraiment mal écrit, tout ça ne me donne pas forcément envie de voir ce nouvel opus, dommage, j'avais espéré une bonne surprise....

  12. elgrego dit :
    Impression globale
    8
    Histoire/scénario
    6
    Acteurs
    9

    Il y en a beaucoup qui n'ont pas vraiment aimé, pour ma part je l'ai trouvé pas mal.
    La première partie du film était un peu longue à démarrer je trouve, mais la deuxième partie était plus attrayante avec de bonne scène d'action. Daniel Craig est juste au sommet de son art, contrairement à Léa Seydoux un peu en dessous. Spectre reste un film à voir absolument.

  13. ggnational dit :
    Impression globale
    4
    Histoire/scénario
    8
    Acteurs
    6

    Une idée de base plutôt intéressante mais tellement mal et sous exploitée.
    Clairement un des pire James Bond que j'ai pu voir, trop de lenteur, d'incohérences, de CGI loupés (vive les fonds verts ultra visible !)
    J'espère vraiment revoir un James Bond avec la classe de Pierce Brosnan.

    Pour un commentaire plus détaillé, je vous oriente un peu plus haut vers @Leo, je ne pourrais pas dire mieux :)

  14. MorpheusChx dit :
    Impression globale
    6
    Histoire/scénario
    6
    Acteurs
    6

    Je suis d'accord avec la plupart d'entre vous, sur ce film, il est plaisant mais n'est pas le meilleur Bond que j'ai vu de toute ma vie loin de la. Tout d'abord, Spectre est plus pour moi un hommage des premiers films de Bond d'où le titre, ce qui est plutôt pas mal quand on regarde le film et ce qui peut être d'une lenteur interminable sur certaine scène (les plus évidentes sont surtout l'intro, la réunion de Spectre et le siège de l'organisation, la chambre d'hôtel, surtout la course poursuite dans Rome). Ce qui m'a ravie dans ce film est la présence d'humour (enfin ça faisait longtemps) mais cela devient un peu lourd au bout d'un moment. Le plus gros problème du film est certainement la trame autour du Spectre, ATTENTION SPOILER SPOILER:
    l'intro est déjà pas mal, on la présente comme une organisation travaillant dans l'ombre et qui est à l'origine sans qu'on le sache de la quasi totalité des attaques terroristes, la scène de la réunion même si elle est d'une extrême lenteur est quand même très réussie, mais après Mendes s'est quand même emmêlé les pinceaux en faisant de Spectre l'ennemi des derniers films de Bond depuis Casino Royale, à l'origine s'il y avait une organisation, elle s'appelait Quantum et pour en faire un lien, il a donc ajouté M.White, c'est donc la que je ne comprend pas: Quantum est-elle une sous-organisation de Spectre ou le deuxième nom de Spectre ?
    Concernant les personnages : - Craig en Bond est toujours génial et on découvre une nouvelle facette plus humaine du personnage, plus drôle, plus sentimental et également plus colérique, ce qui me confirme depuis toujours que Craig est le meilleur Bond de tout les temps
    - Waltz est certainement l'un des acteurs que j'apprécie le plus à voir à l'écran, et donc j'étais déçus de ne pas assez le voir, concernant son personnage qui n'est nul autre que le grand Blofeld, Mendes l'a plutôt réussi en faisant de lui le frère adoptif de Bond et en faisant de lui le parfait némésis et opposé, le parfait contraire de Bond( la scène du miroir l'a plutôt bien représenté) , qui n'avait qu'un but, détruire la vie de Bond, bel hommage en tout cas également pour la cicatrice et le chat blanc, ça m'a rappelé de bon souvenir
    - l'équipe de Bond un peu moins présente que dans Skyfall à mon goût surtout Monnopenny, M n'était la que à cause de C pour ma part, et Q juste la pour faire des blagues.
    - Léa Seydoux en Madelaine Swann dont j'espérais enfin retrouver une james Bond girl avec du caractère au début mais qui m'a déçu dés qu'elle est tombée dans les bras de Bond malheureusement.
    - C qu'on devine tout de suite après le reportage de l'attaque sur l'Afrique qu'il travaille pour Spectre, même quand on le rencontre au début avec sa tête de faux-cul
    - Hinx qui est un personnage même avec son seulement "et merde" plutôt intéressant, on retrouve enfin un homme de main puissant et sans scrupules (sa première apparition dans la réunion était génial), capable d'inquiéter Bond et de le défoncer enfin comme dans les premiers Bond.
    - Et Monnica Bellucci qui n'était la juste pour jouer les coups d'un soir et les informatrices
    Bref voici donc un récapitulatif des points forts et faibles du film:
    + Craig, Waltz en Blofeld et Batista en Hinx
    La relation Bond-Blofeld
    la bande-son
    la première partie du film
    l'humour...
    - un peu lourd au bout d'un moment
    les autres personnages
    la lenteur de certaines scènes
    la deuxième partie du film
    Conclusion: le film conclue assez bien les films de Craig en Bond même si il y a tout de même une brèche pour en faire une suite, mais on peut quand même en rester la, heureusement que Mendes s'arrête la, car même si Skyfall était réussi, il s'est un peu loupé sur Spectre, bref Spectre n'est pas le meilleur Bond qu'on ait pu voir, mais il se laisse regarder et on ne se lasse jamais des aventures de notre espion britannique préféré avec ou sans Craig, le futur nous le dira.

  15. Mariyon dit :
    Impression globale
    3
    Histoire/scénario
    3
    Acteurs
    3

    J'ai juste rigolé toute seule pendant tout le film.

    Spoilers//

    Rien n'est crédible, ni l'histoire liée à James et à son "frère adoptif", personnage manquant cruellement de profondeur compte tenu de l'importance qu'il est censé avoir dans la saga entière de Mendes (on n'y croit pas du tout; peut être un système de flashbacks depuis le début de la saga aurait aidé à créer une réelle linéarité scénaristique), ni à l'histoire d'amour gnangnan au possible illuminant soudainement sa vie.
    J'avais adoré Casino Royale, Skyfall et même trouvé un certain intérêt dans Quantum of Solace; bien que trouvant pas mal de leurs moments ridicules (la plupart du temps ceux concernant les conquêtes féminines de James). Mais dans Spectre, cette miévrerie prend le pas sur tout. En fait, j'ai carrément ressenti l'ennui profond de Sam Mendes lui même durant tout le film. C'est pas possible autrement. Impossible qu'il se soit éclaté à écrire ce scénario.
    Je ne sais pas quelle passe il traversait dans sa vie ou s'il a dû faire face à tellement de pressions que sa liberté artistique a été ensevelie; mais il me parait juste évident qu'il n'était lui même absolument pas convaincu par ce film.

    Le pire est que l'histoire de fond a du potentiel; à mon avis. Tout pourrait se tenir, le passé de James à la base de toute l'intrigue de la saga de Mendes, refaisant surface, réouvrant d'anciennes plaies et le laissant face à lui même; l'amenant à combattre ses démons les plus enfouis et à s'en libérer; lui permettant ainsi de trouver une nouvelle sérénité , une renaissance, une nouvelle perspective d'avenir aux côtés de Swan qui symbolise la pureté et l'innocence.

    Mais toute cette histoire a été bien mal coordonnée, manque cruellement de subtilité dans son évolution. Trop d'éléments capitaux ont été condensés dans un film; prenant ainsi des airs d'aventure aléatoire, de péripéties secondaires.
    Je pense qu'une introduction des personnages de Swan et Oberhauser dans les films précédents, par exemple, auraient pu rallonger toute cette intrigue et l'intégrer plus profondément dans le scénario général; de manière plus crédible (car je pense que Mendes avait prévu toute cette histoire, non?). Au lieu de ça on a l'impression de rencontrer de nouveaux personnages secondaires, comme d'habitude, et là tout à coup Mendes décide de nous les fourrer au fond de la gorge en tant que personnages d'une importance capitale dans la vie de James. Comment y croire ?! C'est juste impossible !

    Bref. Spectre m'est apparu comme un mauvais rêve, un étrange fantasme nocturne que James aurait pu avoir entre deux verres de whisky, ou assis sur les toilettes. Avant de hausser les épaules en se disant "ouai, bon, j'ai trop regardé Disney" et de retourner aux choses sérieuses: Une véritable énigme digne de ce nom à résoudre, une psychologie de personnage complexe, un recul mature sur ses relations avec les femmes... par exemple.

    • Gemmel dit :

      Faut arrêter de charger Sam Mendes, ce n'est pas lui le scénariste, il a sa part dans la qualité moyenne de spectre, pour certains, mais tout n'est pas entièrement de sa faute. Mais te rejoins sur le fait que l'histoire est le gros point noir de ce film avec des méchants sous développés.

  16. Pulsions dit :
    Impression globale
    5
    Histoire/scénario
    4
    Acteurs
    6

    Spectre est plutôt bien filmé, visuellement attrayant, dans le style de Skyfall, mais on a l'impression que la saga Bond renoue à nouveau avec une sorte de routine accumulant les références aux précédents opus depuis Casino Royale, d'un certain point de vue c'est justifié comme une trame scénaristique développée sur plusieurs étapes. Globalement décevant, ne surprend presque jamais. Des longueurs, scénario plutôt léger et facile: raccourcis scénaristiques et grosses ficelles. Scènes d'action bien filmées, sans plus, mais souvent peu dynamiques ( contrairement à un Mission Impossible Rogue Nation dont la comparaison me paraît inévitable). La confrontation physique avec le Mr Hinx sortira un peu du lot, courte mais plutôt intense et pas filmée au shaker donc visuellement appréciable. Daniel Craig donne l'impression d'être encore plus à son aise et reste toujours aussi efficace dans les scènes d'action ou dans les notes d'humour. Les personnages , les nouveaux en tout cas, sont peu développés, à l'instar d'un Blofeld pas très fascinant, en demi teinte, ou d'une Léa Seydoux un peu transparente, la faute à un personnage certainement dont le traitement n'est pas très abouti et laisse une impression de superficialité malgré le contexte dramatique auquel cette jeune femme est confrontée depuis de nombreuses années. A titre de comparaison, et avec un passé moins lourd à porter, le personnage d'Eva Green était pourtant bien plus intéressant, mieux développé. Enfin, les gadgets confirment un peu plus leur retour sans faire pour autant dans l'originalité, c'est le moins que l'on puisse dire. Ce n'est pas un film que j'ai vraiment envie de revoir même si je ne l'ai pas détesté, disons qu'il ne m'a pas marqué autant que Skyfall. Comme un film vite vu vite oublié en grossissant le trait évidemment. La saga est davantage rentrée dans le rang et cela me gêne un peu. Le personnage est moins "badass". La chanson titre est juste : NULLE. Une honte à ce niveau-là.

  17. Kormyr dit :

    @Pulsions :
    Merci de ton avis, car enfin quelqu'un qui ne dégomme pas le film. Disons qu'ils ont réinterprété avec classissisme. Evidemment, là ou ca surprends, c'est que le Craig était si original que maintenant ... Moi les gadgets, finalement, je m'en suis bien passé car ils ont un coté "Has Been". C'était bon dans les année 80 quand le Must de l'action c'était l'homme qui tombe a pic ou l'amour du risque avec Max aux cascades. C'est rediffusé en ce moment sur RTL9 je vous assure chers fans, que moi les années 80 je les ai détestées.

    Maintenant repenser un gadget comme son nom l'indique : c'est un gadget donc par essence très anecdotique.

  18. Kormyr dit :
    Impression globale
    5
    Histoire/scénario
    6
    Acteurs
    9

    Avenger2

    Plutôt brouillon !

  19. Pulsions dit :

    Quelque part, il serait moins choquant de changer l'interprète pour le prochain Bond car la boucle est bouclée avec Badass Craig Bond, d'ailleurs le fait de l'avoir rentré dans le rang à ce point le rend moins exceptionnel, original, du coup, passer à quelque d'autre voire plus lisse ( ce que je ne souhaite pas, style Henry Cavill), serait assez logique. Et on repartirait pour une partie de "roger moore", etc, etc. Si Craig rempile, je suis pour de toute façon, je dis ok, il a la forme. Mais il n'apportera rien de plus à ce stade de l'aventure. Par conséquent, pour bouffer autant l'écran qu'il le faisait dans Casino Royale, il faudrait que le prochain candidat à la réalisation nous livre une belle performance, une dynamique, une fraicheur stimulante à l'instar d'un Matthew Vaughn.

  20. Kormyr dit :

    ET bien,

    L'un disait il y a quelque temps que c'est le changement d'acteur qui apporterait un souffle différent. Style Artiste et société (Meyer Shapiro)

  21. Pulsions dit :

    Pour ma part, je mise plus sur le style et le panache du prochain réalisateur que sur l'apport d'un changement d'acteur dans le rôle de Bond même si j'ai hâte de voir Idris Elba dans le rôle, sait-on jamais, qui serait certes un changement à la hauteur, mais qui serait un peu formaté par un traitement en rythme de croisière ce que semble indiquer la tournure que prend la saga en ce moment. Je peux me tromper.

  22. MaelL dit :
    Impression globale
    6
    Histoire/scénario
    6
    Acteurs
    7

    Malgré un scénario un peu léger autour de spectre quant on a entendu parler tout autour de la saga, mais néanmoins une bonne surprise de voir l'humour réapparaître, Daniel Craig toujours au top dans sont rôle et lea seydoux parfaite dans son rôle de james bond girl, Waltz par contre abonné au rôle de méchant dans la plupart de ses films manque légèrement de prestance

  23. Pulsions dit :

    oui, prestance et consistance. Il ne dégage rien de viscéral ou de dérangeant, contrairement à son personnage dans Inglorious Bastard par exemple. pas de la faute de l'acteur je pense mais un personnage mal écrit, sous exploité.

  24. Bobparr X dit :
    Impression globale
    4
    Histoire/scénario
    2
    Acteurs
    5

    En fait, moi aussi sur ce forum, je ne sais pas comment qualifier ce "SPECTRE " que j' ai toutefois trouvé nettement supérieur au SKYFALL !!!

    Consternant par sa médiocrité par moments, flamboyant et magnifique par d' autres...(la traditionnelle intro d' ouverture est vraisemblablement la meilleure de la franchise ès-Daniel Craig) !!!, puis la séquence de la réunion de famille de l' organisation criminelle "spectre" à laquelle s' invite Bond est à vous glacer le sang...

    En fait la réalisation de ce Spectre c' est comme un cuisinier qui aurait les meilleurs ingrédients pour concocter un plat, mais qui se louperait dans la cuisson des aliments...

    Daniel Craig n' a rien à se reprocher il interprète son rôle de Bond dans la lignée des opus précédents...

    Monica Belluci fait une apparition assez brève
    donc difficile de la juger

    David Bautista est parfaitement convaicant en Hinx, et je pense qu' on le reverra dans JB28

    Christoph Waltz: grand mystère !!! il ne vaut pas le Blofeld traditionnel de la franchise le réalisateur a eu tort de à voulu faire de lui une sorte de Joker à la Dark Knight, surtout qu' une séquence de ce spectre en est purement inspiré ...

    Léa Seydoux: voilà le gros point noir de ce spectre...sûrement l' une des pires James Bond Girl !!! c' est sur lorsque l' on vous sélectionné pour le rôle (je voulais dire pistonné), parce que vous avez des liens de parenté avec l' un des pontes de Gaumont, ét non pas pour vos qualités propres faut pas s' attendre à voir des merveilles...

    Vu comment c' est réalisé, je pense que ce Spectre est la première partie d' un second épisode qui sera le prochain James Bond et qui clôtura la franchise avec Daniel Craig...

    A moins que celui ci ne se taillade avant les veines...

    • BLADE dit :

      perso j ai plutôt fait la relation avec le Joker pour le méchant de skyfall joué par Bardem.
      La scène d'entrée en monologue, le coté un peu barré et chaotique du perso, ça stratégie de se faire attraper puis emprisonné par le MI6 pour le détruire de l'intérieure etc ....

      a l'inverse, j ai l'impression que Mendes a voulu faire de "blofield" joué par Wlatz un colonel Hans Landa bis .. seulement christopher Waltz diriger par Tarantino et Waltz dirigé par Mendes et avec des dialogues de merde .. forcément ça rend pas pareil

  25. Pulsions dit :

    Bob : le point commun avec le Joker c'est quoi ? Une attirance pour le chaos ? Parce que sinon je vois pas trop. Pour moi, la boucle avec Daniel Craig est clairement bouclée avec Spectre qui est en passant bien inférieur à Skyfall: longueurs, routine, pas de scènes d'action cultes ou réellement excitantes, quelques personnages peu développés, l'ensemble ne dégage rien de dynamique, mais il y a de bonnes choses comme je l'ai écrit. Tu as trouvé Spectre "nettement" supérieur à Skyfall et pourtant ta note est assez basse (3.8 ), je n'ose imaginer le sort que tu as réservé à Skyfall et avec une argumentation costaud qui tient la route. Bref, si Daniel Craig rempile c'est du bonus à prendre avec plaisir, sinon ce ne sera qu'un changement dans la continuité avec un autre acteur même très bon. Le gunbarrel n'est pas le meilleur, il est bien, pas exceptionnel. J'aimais bien les gunbarrel avec Timoty Dalton, ou au moins un avec lui, la musique accompagnant le gunbarrel soulignait l'ambiance du film, un mélange de violence et de vengeance, je crois que c'était celui avec Robert Davi en excellent adversaire.

    • Gemmel dit :

      J'adore lorsque @didier28 essaie de vouloir se faire passer pour un critique expert en cinéma ( juste parce que blofield sourit forcément c'est pompé sur le joker du dark knight ; jb 28 donc en gros va falloir attendre une décennie avant de revoir dave bautista, la réunion de Spectre lui glace le sang, t'en faut pas beaucoup ) et arrive y insérer deux bad buzz sans aucun esprit critique ( lea seydoux ne doit sa carrière qu'à son nom, daniel craig et son interview 4-5 jours après plusieurs mois de tournage harassant ).
      Sinon faudra attendre la vente des droits de distribution des prochains james bond avant de se prononcer sur le prochain interprète et la direction du prochain film.

  26. Pulsions dit :

    Dans Spectre, Bond a de nouveau droit à une séquence qui rappelle des souvenirs mais cette fois je la trouve plutôt "gratuite". Il est immobilisé face à Blofeld, en présence de Léa Seydoux impuissante dirons-nous. Mais Blofeld n'interroge pas Bond particulièrement, il veut juste se faire plaisir, contrairement au Chiffre dans Casino Royale qui lui avait une raison d'en arriver là pour obtenir une information précieuse. Concernant, la fameuse réunion Spectre, je la trouve classique, voire fade, rien ne s'en dégage vraiment, excepté peut-être quand Hinx arrive dans la salle, on se dit "ah là ça va un peu chier". Sinon, aucune véritable tension même lorsque Bond est découvert. Leurs ambitions criminelles ne sont pas vraiment mises en valeur. Franchement, pour une organisation de cette envergure c'est surprenant, qui agissait dans l'ombre depuis un moment, elle n'a rien d'effrayant.

Donner mon avis