Forums

Bienvenue à Marwen

Welcome to Marwen

Animation Comédie Drame 1
Date de sortie : · Liste : Film 2019
Impression globale
8.0
Histoire/scénario
9.0
Acteurs
7.0
Total 8.0 /10 · 1 avis · 1 note(s) · Poster mon avis ?

Synopsis : L'histoire de Mark Hogancamp, victime d'une amnésie totale après avoir été sauvagement agressé, et qui, en guise de thérapie, se lance dans la construction de la réplique d'un village belge durant la Seconde Guerre mondiale, mettant en scène les figurines des habitants en les identifiant à ses proches, ses agresseurs ou lui-même.

Réalisateurs : · Casting : , , , Janelle Monáe, , , , , ,

Séances : tapez un lieu (75, Paris, Bruxelles, Montréal...)

Un avis sur Bienvenue à Marwen

  1. V dit :
    Impression globale
    8
    Histoire/scénario
    9
    Acteurs
    7

    Quel plaisir de retrouver Robert Zemeckis derrière la caméra, (après un "Alliés" que je n'ai pas fortement apprécié). Il nous offre dans "Bienvenue à Marwen" un nouveau concept, servi sur un lit de beauté visuelle et accompagné d'un Steve Carell complètement à la hauteur. Il incarne dans ce film un personnage totalement dénué de toutes ses facultés artistiques, de ses souvenirs et s'attachant à ce qui lui reste : son imagination.

    Synopsis : L'histoire de Mark Hogancamp, victime d'une amnésie totale après avoir été sauvagement agressé, et qui, en guise de thérapie, se lance dans la construction de la réplique d'un village belge durant la Seconde Guerre mondiale, mettant en scène les figurines des habitants en les identifiant à ses proches, ses agresseurs ou lui-même
    Le récit oscille alors perpétuellement entre son monde imaginaire et le monde réel. Je trouve que ce film est un ode à l'enfance, ces histoires qui nous permettent de nous échapper du quotidien, à toutes ces histoires effrayantes qui se répètent au jour le jour. Attention, je ne réduis pas cela seulement aux enfants, mais que cet "échappatoire" peut être favorable à n'importe quelle personne qui détient un minimum de créativité ou pas d'ailleurs. Le concept est posé et à mon sens indiscutable. C'est alors à travers son imagination, que notre cher Mark personnifie son entourage le plus proche semblable à des résistantes de la seconde guerre mondiale, clairement vulgarisées. Il est de même pour ceux qu'il veut combattre qu'il identifie à des nazis. Il est alors maître de toutes les possibilités, c'est grâce à cela qu'il a la jouissance d'inventer, de réinventer et de réréinventer toutes les possibilités scénaristiques de son propre univers, et je trouve cela grandiose. Car c'est en comptant sur cette méthode qu'il arrive et qu'il pourra vivre paisiblement.
    De plus, la prise de vue est d'une efficacité remarquable, à chaque fois que le monde réel passe au monde de son imagination, tout est réalisé et conçu pour organiser une continuité qui ne nous fait pas perdre le fil, et en nous laissant savourer la qualité visuelle. Zemeckis maîtrise totalement sa mise en scène à laquelle il intègre des pointes d'humour qui sont habilement incorporées à l'ensemble de la narration.
    Du côté des points négatifs (parce que il en existe), il faut noter, car oui, j'ai trouvé que le début du film est long sur plusieurs scènes, spécialement durant les dialogues avec certains personnages, mais c'est vraisemblablement un mal pour un bien. Car, c'est dans ces moments là, que l'on arrive à identifier et à personnifier les protagonistes qui vivent bel et bien dans la tête de notre héros. Enfin, je ne sais pas si c'est volontaire, SPOIL mais certaines apparitions, étaient à mon goût, aucunement pertinents : le baiser qui crée l'apparition des chaussures de verre/vair (Cendrillon ?), mais également la machine à voyager dans le temps (joli clin d’œil à sa cultissime saga de Retour vers le futur), mais était-ce nécessaire et ne pouvait pas t-il faire autrement ?
    Enfin, je sais que je vais me faire blâmer sur ce point là, mais encore une fois, aucunes surprises sur l'issue de l'histoire, mais ça ne crée pas une masse d'impact car le développement du film à déjà largement à nous donner.
    Pour conclure, Zemeckis, nous offre un film qui vient -encore- enrichir sa filmographie, où à mon goût le concept est infiniment exploitable et d'une efficacité sans précédent. Ce qui rend le film obligatoire à visionner, cette histoire est universelle et spécialement pour les grands amateurs de cette esquive, qui n'est autre que l'imagination.

Donner mon avis