Forums

Dunkerque

Dunkirk

Drame 37
Date de sortie : · Liste : Film 2017
Impression globale
6.7
Histoire/scénario
6.7
Acteurs
7.0
Total 6.8 /10 · 9 avis · 9 note(s) · Poster mon avis ?

Synopsis : Un drame se déroulant durant la seconde guerre mondiale, et plus précisemént en 1940.

Réalisateurs : · Casting : , , ,

Séances : tapez un lieu (75, Paris, Bruxelles, Montréal...)

37 avis sur Dunkerque

  1. Awoth dit :
    Impression globale
    9
    Histoire/scénario
    10
    Acteurs
    10

    Epoustouflant et spectaculaire. Un chouïa déçu qu'on ne fasse "que" mention des troupes françaises, mais pas si étonnant vu qu'on le voit à chaque fois.
    La musique est juste parfaite franchement, elle colle parfaitement au film (Accrochez-vous bien, le son envoie du lourd ! On sent bien que c'est pas un film lambda !)
    Pour ma part, il y avait 2-3 questions à éclaircir comme

    Spoiler (voir/cacher)

    Pourquoi ne montre-t-on que 3 aviateurs ? Il n'y avait qu'eux ?

    Je comprends mieux pourquoi les critiques sont dithyrambiques et que certains parlent déjà d'un film culte : Ce film est quasi en tous points, parfait. (ça fait beaucoup de "parfaits" dans un petit pavé, je l'avoue)

    P.S : J'en ai pas parlé mais le gars des One Direction là ou je sais pas quel boys band, il m'a franchement épaté ! Il avait un petit air de Di Caprio dans sa façon de jouer, les autres acteurs sont tous impressionants, mais j'ai retenu particulièrement lui.

    • EddieFelson dit :

      @awoth quelle séance l'ami :wink: !!! Beau moment de cinéma!

  2. EddieFelson dit :
    Impression globale
    8
    Histoire/scénario
    8
    Acteurs
    8

    Chris Nolan est, c'est sûr, l'un des plus grands metteurs en scène en activité.
    Il est de ceux qui aime travailler avec la notion de temps dans la construction dramaturgique de ses récits.
    Ses derniers films, Inception et plus encore Interstellar, en témoignent.
    Ici, son approche est différente, plus subtile même.
    Son récit de l'évacuation des troupes alliés de Dunkerque en mai 1940 s'attache à suivre trois parcours différents sur trois "timeline" différentes au départ mais qui finiront par se rejoindre : celui du soldat et plus généralement des troupes attendant d'embarquer sur les plages ( la jetée - une semaine ), celui du Britannique et de son fils naviguant vers la France en voilier pour porter secours aux troupes (la mer - un jour) et enfin, celui du pilote de Spitfire et de ses deux acolytes volant au secours de leurs troupes ( le ciel - une heure ).
    Trois lieux, trois histoires, trois temporalité.
    Le montage est serré, tendu et la mise en scène classieuse, comme toujours, nous délivre de magnifiques plans et des séquences d'actions mémorables, à l'ancienne, expurgé du côté artificier, longuet et putassier de la plupart des productions actuelles... :siffle:
    Les acteurs sont tous à la hauteur de ce film qui ne s'illustre pas par l'abondance de ses dialogues et qui ne leur laisse donc que peu de matière pour nourrir leurs interprétations : de leurs regards, de leurs visages, de leurs non-dits et de leurs actions naît l'émotion.... et elle est grande, à la fin de ce nouveau film de Nolan et particulièrement servie et exarcerbée par la magnifique partition de Hans Zimmer.
    En bref, une leçon de mise en scène, une page d'histoire et un grand morceau de cinéma.
    Un vrai menu gastronomique à l'heure estivale où règne la malbouffe sur nos grands écrans :siffle: ... ne vous en privez pas :wink:

    • Maxouzob dit :

      Très belle critique, qui donne envie de voir le film, surtout au vu du réal..

    • EddieFelson dit :

      Merci @maxouzob :wink:

  3. weirdaz dit :
    Impression globale
    9
    Histoire/scénario
    8
    Acteurs
    8

    Un film tout simplement spectaculaire. Le génie de la réal de Nolan colle parfaitement avec l'horreur de la guerre.
    J'ai pas grand chose à rajouter aux critiques de Awoth et EddieFelson. Tout est dit.
    Juste la musique de Zimmer est magnifique et participe grandement à nous immerger dans le film.
    Un film à voir absolument sur grand écran !

    • EddieFelson dit :

      @weirdaz : je l'ai revu aujourd'hui, même constat et avec autant de plaisir : puissant! :wink:

    • weirdaz dit :

      @eddie9felson t'as de l'argent à dépenser toi ^^ Mais je te comprends, c'est vraiment un super spectacle et on en redemande !

  4. Black-Ant0ine-White dit :
    Impression globale
    8
    Histoire/scénario
    8
    Acteurs
    7

    Un spectacle des plus impressionnants ! Christopher Nolan est de retour ! Je comprend les critiques mitigées, certains ont sûrement eu du mal à se faire aux 3 timeline qui nous montrent des mêmes séquences mais de points de vue différents. La musique et le fond sonore, n'en parlons même pas ...

    • EddieFelson dit :

      Pour autant, suivre ces trois timelines n'a rien de bien difficile... l'enchevêtrement est moins complexe, et de loin, que dans Inception...

  5. cuttyflam dit :

    Sans ses musiques le film aurait été totalement différent faut le dire. Elles portent carrément le film.

    • EddieFelson dit :

      @cuttyflam Comme beaucoup d'autres films à commencer par les Sergio Léone, les "Once upon a time..." ou bien beaucoup de classiques de Spielberg (Jaws, ET, rencontre du 3ème type, Indy...), les Star Wars, Gladiator ... etc... leurs partitions portent et transcendent les images qu'elles accompagnent pour porter ces oeuvres au sommets que l'on sait...
      Dire qu'elles "portent" le film c'est faire injure au travail de Nolan et sous entendre que sans la musique de Zimmer sa mise en scène et son montage ne voudraient rien : pas d'accord mais alors pas du tout :wink: ...

    • Gemmel dit :

      En quoi c est faire injure que de dire que film aurait ete different et que les musiques portent le film ? Tu cites tout un tas de films ou les musiques sont iconiques ou c est justement le cas ou les deux sont intimement lies dans l imaginaire collectif.
      Qui plus est dans un film qui se veut immersif pour voir la survie de ces hommes, en quoi louer la partition de zimmer et son etroite collaboration avec nolan ( t enleves le montage et la real ca aurait le meme impact )
      serait une injure ? Faut arreter de mettre la musique d un film et le mixage sonore au second plan surtout qui plus est dans un film se voulant immersif
      Je n ai pas vu le film, je precise

    • EddieFelson dit :

      :happy: @cuttyflam précise ta pensée stp...

  6. EddieFelson dit :

    @mohykan :happy: t'emballe pas... je suis 10000% d'accord avec ton dernier post... en utilisant le verbe "porter" et en y adjoignant "carrément" @cuttyflam sous entend, à mon sens, c'est ainsi que je le comprend, que sans la musique de Zimmer le film ne vaudrait pas grand chose, la différence entre une musique qui "transcende" et une musique qui "porte"! Dans le premier cas le film en est grandi dans le second il n'est que peut digne d'intérêt dépourvu de sa partition... c'est le sens que je donne à ce verbe et qui éclaire l'interprétation, assez radicale, que je donne au post' de Cutty ... that's all!!! :wink: !

    • Gemmel dit :

      Ca fait bien longtemps que j ai arrete de m emballer sur ce site. La motivation n y est plus.

  7. cuttyflam dit :

    Pour plein de films si tu remplace leur musiques, c'est pas dramatique, tu ressentira le film quasi entièrement de la même façon mais pour ce dunkerque je veux dire que si tu changes les musiques et/ou en enlèves (parce qu’il faut dire qu'elle est omniprésente) et bien le ressenti serai vraiment différent et le film perdrai beaucoup en qualité voilà ce que je voulais dire. La musique porte ce film.
    C'est du moins ce que moi j'ai particulièrement ressenti pour ce film.
    Après je dis pas que le film est mauvais, je l'ai aimé.

  8. cuttyflam dit :

    Cette musique est haletante et c'est elle qui te maintient en tension tout du long sans elle bah pas d'appréhension et le film perds son objectif 1er je dirais.

    • EddieFelson dit :

      @cuttyflam merci d'avoir développé :wink: .
      Il est certains que sans la partition oppressante et omniprésente de Zymmer, le film ne serait pas ce qu'il est : il met le spectateur sous tension du début à la fin... d'ailleurs la notion de temps est omniprésente du début à la fin dans la partition de Zimmer qui, thématiquement, colle à la perfection aux images et à l'approche déstructurée, temporellement parlant, du montage de Nolan.
      "le film perdrait beaucoup en qualité" c'est indéniable - j'enléverai le "beaucoup" quand à moi car les plans larges de Nolan, composé comme des tableaux à la David Lean, son montage chronologiquement destructuré, sa direction d'acteurs et ses séquences d'actions, réussies font que la base de cette oeuvre est solide. Alors oui, bien sûr, s'il perd sa bande son sublime, le film perdrait globalement de sa force et de sa qualité car les deux, l'image et le son, sont indissociables.
      Il me semble que cette déperdition qualitative frapprait aussi les films que j'ai mentionné un peu plus haut s'il se départissaient de leurs scores. Pour autant, ces films n'en seraient pas moins réussis... :happy:

  9. Cidjay dit :
    Impression globale
    2
    Histoire/scénario
    3
    Acteurs
    5

    Les + :
    photographie somptueuse,
    réalisation soignée,
    ambiance sonore fidèle et opressante
    place demi tarif

    Les - :

    Montage façon "memento" incompréhensible en un seul visionnage.

    D'énormes soucis dans les décors avec des bâtiments et des matériaux qui ne sont clairement pas d'époque.

    Les personnages sans noms et mal présentés (impossible de me rappeler du moindre nom d'un seul protagoniste)
    du coup, le lien ne se fait pas, aucune empathie ou alchimie ne se créée (le fait que les jeunes soldats se ressemblent tous n'aide pas (physique et vêtements))

    Les musiques trop présentes, plus des nappes de sons incessantes très désagréables, comme pour ajouter de la tension à des moments ou il n'y en a même pas.

    SPOILER : on ne voit aucun Allemand de tout le film sauf à la dernière minute (ils n'avaient sans doute pas le budget pour les mettre, ou même les faire en images de synthèse)
    aucune petite phase d'action au sol.
    Les phases d'action aériennes étaient illisibles et molles.

    De plus, il me semble inenvisageable de traiter de la guerre sans violence visuelle comme l'a si bien su faire Spielberg avec "Private Ryan", oui, je parle bien de gore, difficile d'être crédible quand on bombarde une plage sans faire aucun blessé, mais une dizaine de morts (bien proprets) seulement.
    pas une goutte de sang !!! et pourtant, n'en déplaise à certains, la guerre se fait indubitablement dans le sang et la souffrance !!!

    Bref, j'ai beaucoup de mal a dire de bien sur ce Nolan qui restera pour moi une énorme déception !cc :sick:

    • simon dit :

      Je rejoins parfaitement ton avis! Une analyse impartiale, prise avec recul et efficace de ce qu'est vraiment ce documentaire.

    • Jimmy dit :

      tous à fait d'accord sur le manque de réalisme et de sang.

    • EddieFelson dit :

      @jimmy sur le critère du "réalisme" c'est encore à eux d'avoir le dernier mot non?

      http://mobile.lemonde.fr/big-browser/article/2017/07/24/un-veteran-de-la-seconde-guerre-mondiale-apres-avoir-vu-dunkerque-c-etait-comme-si-j-etais-a-nouveau-la-bas_5164369_4832693.html?xtref=https://www.google.fr/

    • Jimmy dit :

      effectivement, rien à ajouter.

  10. EddieFelson dit :

    SPOILER
    Salut @cidjay :happy:
    - "Montage incompréhensible en 1 seul visionnage" : j'ai beau l'avoir vu 2 fois, ce n'était certainement pas pour cette raison, le montage et l'annonce des trois timelines dés le début du film (la jetée/1 semaine~la mer/1 jour et le ciel/1 heure) participent d'une narration, me semble-t-il, on ne peut plus limpide...et même plus que dans ses 2 précédents films, Inception & Interstellar.
    - " Les personnages sans noms et mal présentés" : franchement, as-tu besoin d'avoir une phase d'exposition pour présenter les personnages du film pour avoir de l'empathie pour eux?
    Pour moi, clairement non, ce serait même contre productif car cela ralentirait le récit et, surtout, cela n'aurait absolument acun sens dans le cadre de ce récit! SPOIL
    En effet, dès la 1ère image, tu suis un soldat anglais qui arrive seul sur la plage de Dunkerque et prend son tour dans la file d'attente de l'une des nombreuses et longues cohortes ... d'anonymes (!) anglais attendant d'embarquer dans un navire censer les ramener chez eux : dans ce context, qu'as-tu besoin de savoir de plus sur ce soldat, anonyme parmis les anonymes, pour partager sa souffrance et surtout l'angoisse, le stress de son attente interminable sous les bombes allemandes???
    Il en est de même des autres protagonistes évoluant sur les 2 autres timelines, ils filent tous vers Dunkerque et vers la mort...difficile de ne pas être dans l'empathie à leurs côtés au fur et à mesure que l'intrigue avance et que le danger va grandissant... non?
    De plus, et enfin sur ce point, c'est un parti pris de mise en scène très clairement annoncé par Nolan au moment de la production du film que d'avoir réduit au maximun les dialogues le but étant pour lui de tendre vers le film muet. Les films ayant inspirés Nolan dans la préparation de celui-ci s'inscrivent d'ailleurs dans ce registre..m
    - "le fait que les jeunes soldats se ressemblent tous n'aide pas créer du lien et de l'empathie". Sur ce point, je n'ai eu aucun mal à les distinguer les uns des autres mais il est vrai que rien ne ressemble plus à un soldat qu'un autre soldat surtout au milieu d'une armée de 400 000 âmes, comme autant de grains de sables identiques perdus sur les plages de Dunkerque!
    - " Les musiques trop présentes, plus des nappes de sons incessantes très désagréables, comme pour ajouter de la tension à des moments ou il n'y en a même pas "... De la 1ère à la dernière scène de ce film, il y a de la tension, elle est là présente dans chaque scène, sur tous les visages qu'effleurent la caméra de Nolan et l'on peut même dire, bien que non créditée au générique :lol: , que c'est le protagoniste principal de ce film, c'est elle qui fait le lien entre chaque histoires ( le jetée, la mer, le ciel), elle qui habite chaque personnage, elle qui plonge le spectateur au coeur de cette histoire, notre histoire. Aucune scène n'en est dépourvue, impossible, dans ce condensé de récits tendus dans un context qui ne l'est pas moins.
    Ainsi, je pense, à l'inverse de toi, que l'une des grandes forces de ce film est sa bande son, remarquable ( comme toujours chez Zymmer ), omniprésente et servant, comme les bruitages, parfaitement cette tension.
    - " on ne voit aucun Allemand de tout le film sauf à la dernière minute (ils n'avaient sans doute pas le budget pour les mettre, ou même les faire en images de synthèse), aucune petite phase d'action au sol " ... au-delà d'une certaine dose de mauvaise foie (budget...), faux, la 1ère scène se joue bien présence de soldats allemands même s'ils restent hors champs.
    Par la suite, heureusement que l'on ne voit pas d'allemands autrement qu'au travers des avions de la Luftwaffe au-dessus des plages de Dunkerque vu que les hommes de la Wehrmacht étaient retenus en amont des plages par les troupes françaises : quoi de plus logique qu'elles soient absentes de ce récit focaliser sur la plage, la mer et le ciel...
    - " Les phases d'action aériennes étaient illisibles et molles " ... comme je l'ai dit dans ma critique, la mise en scène nous délivre de magnifiques plans et des séquences d'actions mémorables, à l'ancienne, expurgées du côté artificier, longuet et putassier de la plupart des productions actuelles... :siffle: c'est vrai que les duels aériens ne font pas concurrence à Top Gun et les séquences d'actions aux productions Marvels. L'intention de mise en scène et la vitesse des engins de l'époque induisent ce tempo dans l'action que les jeunes générations auront sans aucun doute du mal à apprécier. C'est un film de Nolan et non un Mickaël Bay qui filmait Pearl Harbor comme une pub Pepsi!
    - " De plus, il me semble inenvisageable de traiter de la guerre sans violence visuelle comme l'a si bien su faire Spielberg avec "Private Ryan", oui, je parle bien de gore..."
    la violence est pourtant bien présente, ainsi que la mort, tout au long de ce métrage. Alors oui, on ne voit pas de soldats se relever, après une explosion, et partir chercher son bras gauche gisant deux mètres plus loin... Les morts sont pourtant là, par centaines et même plus! Le gore n'est pas le seul moyen pour retranscrire l'horreur et la violence. C'est une "couleur rouge" que Nolan n'a pas voulu mettre sur sa palette au moment de nous peindre cette fresque historique. A titre personnel, je l'en remercie, car j'ai pu emmener, cédant sous son insistance, mon fils de 11 ans voir ce film qu'il a beaucoup apprécié tant il est féru d'Histoire et en particulier de cette période... je ne suis par contre pas encore prêt à lui montrer le chef d'oeuvre de tonton Spielby :wink: !!!
    Tshüss

    • Cidjay dit :

      je t'avoues avoir gardé le max de surprise concernant ce film depuis son annonce, je suis donc arrivé au cinéma sans savoir que le film serait découpé de la sorte, et sans savoir à quoi correspondait ces chapitres, le temps que je comprennent qu'il fallait entrecroiser les scénar, c'était déjà la moitié du film et j'avais déjà oublié dans quel sens j'aurai pu les mettre vu que je n'y avait pas fait attention. je pense que le fait de "savoir à l'avance" pour ces 3 timelines est extrêmement important à la bonne compréhension du scénario.

      après c'est comme souvent, le fait de connaître à l'avance les intentions d'un réal aide grandement à

      apprécier son film. là le manque d'info pour ma part n'a pas déservi le film. j'avais espérér un récit de guerre "classique".

      on pourrait sans doute en parler pendant des heures, et je pourrais même lui donner une seconde chance en sachant désormais que ce film a "un mode d'emploi"(ce qui n'est pas franchement une bonne idée à mon sens, la guerre étant quelque chose de tellement terre-à-terre, qu'il est inutile de "l'imager".

      néanmoins, le mal est fait en ce qui me concerne, je me suis tout simplement ennuyé car je n'ai pas ressenti la tension (malgré la montée de 1h30 du père ZIMMER)

      et je n'ai pas encore vu "Tu ne tueras point" de Gibson, mais je pense que ce genre de vision correspondra plus à ce que j'attends d'un récit de guerre !

  11. EddieFelson dit :

    @cidjay détrompe toi, je ne savais pas, moi non plus, que ce film allait se dérouler avec 3 arcs narratifs se déroulant en parralèle, avec des temporalité différentes : difficile de passer à côté, les mentions "la jetée-une semaine", "la mer-un jour" et le "ciel-1 heure" appraissent en gros insert à l'écran à chaque fois que chacune des "trois histoires" démarrent dans les 5 1ères minutes du film... tu devais être fatigué ce jour là :wink: !
    Par ailleurs, connaissant, comme toi, le cinéma de Nolan il eut été surprenant qu'il nous accouche d'une oeuvre dans la veine de celle de "Ryan..."
    En ce qui concerne le dernier MadMel, "Tu ne tueraspoint", il comporte son lot de scènes de boucherie et voila ce que j'en pensais à l'époque :

    " La 1ère moitié du film est aussi lénifiante qu'affligeante.... j'avais l'impression d'avoir sous les yeux la partie d'exposition des personnages de Pearl Harbor (dialogues & situations caricaturaux, cadre idyllique, infirmières à la beauté aussi improbable que la propreté de leurs uniformes... )... seconde partie à la mise en scène enlevée, à la violence crue et sans concession mais desservie par un manque d'enjeux scénaristique (on connait l'histoire et sa fin avant d'être entré dans la salle : syndrôme titanic!!!) et surtout par un score, une partition d'un classissisme navrant et en total décallage avec la violence explosant à l'écran. Bref, une déception pour un film mis en scène par le metteur d'Apocalypto et de Braveheart..."

  12. simon dit :
    Impression globale
    3
    Histoire/scénario
    2
    Acteurs
    4

    ...
    La bataille de Dunkerque, là où trois compagnies françaises ont héroïquement bloquées les allemands au-delà de la plage afin de permettre à 400'000 hommes majoritairement anglais de rejoindre leur pays. L'histoire d'une domination aérienne, 400 bombardiers et 200 BF109 contre la RAF, qui finira 9 jours plus tard quand la Royal Navy réquisitionna TOUS ses destroyers, aidés des civils (little ships) pour l'évacuation...

    Dunkerque n'est pas un film de guerre, mais un documentaire-
    Qui ne montre rien de tout ça.

    Nolan préfère montrer deux petits lâches malhonnêtes qui essaient de passer devant tout le monde pour sauver leur vie misérable. Il n'y a quasi pas de scénario, les écarts temporels sont une bonne idée mais très mal montés, on a parfois du mal à suivre une action qui s'est déjà passée.
    Le ton global du film, forcé sur les visages traumatisés sans dialogue et cette ''musique'' insupportable donne vraiment un mauvais mélange. Aucun attachement, aucune profondeur, aucune substance, aucune histoire...
    On ajoute encore des anachronismes, ville intacte, bâtiments et frégates modernes, bref... Je reviens à ceux qui ont aimé la bande son (vraiment c'est possible?) Ce n'est un tic-tac suivi d'un sifflement de haute note d'un violon répétitif, il n'y a aucun air, aucune symphonie, rien! La ''musique'' est d'une nullité affligeante à se rouler par terre, pendant 104 minutes, point.

    Le seul bon passage est comme il a filmé les Spitfire et encore (merci aux fumigènes blancs, une fois ça va mais tout le film, ça en devient ridicule.. Les pilotes ont 2 de tension, aucune réactivité, aucune émotion) Et faudra m'expliquer comment le dernier arrive à descendre un chasseur plus un bombardier en vol libre à sec..

    Bref Monsieur Nolan, vous avez fait comme Abrams pour SW7, pris votre (énorme) chèque en donnant le minimum. Un nom suffit peut-être à remplir les caisses, mais pas toujours à convaincre et il faut savoir le dire quand c'est de la merde.
    Je ne comprends pas, il y avait tellement d'autre chose à montrer, je pense qu'on peut difficilement faire pire.

    Dunkerque, c'est un film sur les premiers pas de l'homme sur la lune (sans Neil Armstrong), c'est Jurassic Park (sans dinosaures) ou un film sur la chute du mur de Berlin (sans le mur de Berlin). On ressent le vide et l'étirement de chose sans intérêt tout au long des 104 minutes qui peuvent paraître courte, mais en réalité au vu ce que le réal a choisi de nous montrer, ce documentaire ne pouvait vraiment pas être plus long.

    • chris2k94 dit :

      Merci au moins tu donnes des raisons à ta mauvaise note c'est déjà ça

  13. EddieFelson dit :

    Un "documentaire" WTF :wassat: !!!!!!! :lol:

  14. Guy Williams dit :
    Impression globale
    10
    Histoire/scénario
    8
    Acteurs
    9

    Encore un très bon film de Nolan, c'est une expérience intense mais qui ne touchera peut-être pas tout le monde. Ce n'est pas un gros film de guerre comme Private Ryan, Apocalypse Now ou encore Fury, non c'est une approche totalement différente. Nolan nous montre l'horreur de la guerre avec des scènes stressantes et profondément tristes plutôt que des grandes boucheries où le sang gicle des corps démembrés.
    On a là un film intelligent et parfaitement mis en scène (il y a des anachronismes à cause des décors mais après c'est le choix du réalisateur, il a voulu éviter au maximum les effets spéciaux pour plus de pureté et de réalisme, et d'ailleurs le traitement de l'image est superbe)
    à voir pour ce changer des gros blockbusters full cgi et pour vivre une expérience intense !

  15. Jimmy dit :
    Impression globale
    6
    Histoire/scénario
    8
    Acteurs
    7

    Bon j'avais surement trop d'attente pour ce film, enfin surtout pour un film de Nolan, et j'ai pas était autant conquis que sa. Alors oui c'est la réalisation de Nolan, la narration de Nolan, mais vraiment pas assez rythmé. Je doit reconnaître cependant que Nolan est doué pour maîtrisé le temps dans ces film.
    Bon je sais que Nolan préféré la violence psychologique à la violence physique, mais sérieux c'est la guerre, ou du moins un sauvetage en pleine guerre et y'a pas une goutte d’hémoglobine, autant sa ma pas déranger sur batman ou inception, mais la ces un sacré manque de réalisme. Les mecs se prenne des torpille se font canardé, et les corps son intact. J'ai préféré il faut sauver le soldat rayan ou pearl harbor pour se coté la. Ensuite quelque point ne vont pas non plus, la plage déserte ou son censé les anglais abandonner tous leur matérielle arme, canon et autre engin et campement, mais la il y'avais que des hommes en fille indienne.!! Manque de budget pour le film surement ou le chef décorateur qui fait pas son travail. La musique de hans zimmer quand à elle et parfaite, et relève bien l'émotion dans les scènes nécessaire de stresse intense. Les acteurs quand à eu son très bon, mention spécial à Tom Hardy qui à du travaillé encore une fois à visage couvert. L'histoire quand à elle fait partie de l'histoire alors difficile de pas la respecter et Nolan la très bien retranscrits, malgré les point situé plus haut. Une très bonne réalisation une très bonne narration ainsi qu'une bande son qui prend au trip. Tous sa relève le film malgré son manque de réalisme et d'oublie surtout pour la plage censé être à l’abondant (loin d’être déserte).

  16. Grank02 dit :
    Impression globale
    5
    Histoire/scénario
    5
    Acteurs
    5

    Grand amateur du cinéma de Nolan, j'ai fait en sorte de me spoiler au minimum son prochain film, Dunkerque. J'en ai très longtemps entendu parler, et les louanges de la critique unanime qui l'encensait me réjouissait au plus au point. Mais quelle déception à la sortie de la salle...

    Le film, dont la promotion entière était basée sur un suspens haletant et une pression incessante, ne m'a pas une seule fois immergé dans ce qui s'apparente à un documentaire survivaliste.

    L'histoire qui se borne à montrer les soldats en fuite est orchestrée afin d'immerger au mieux le spectateur dans le calvaire de la débâcle de Dunkerque. Là où tout est fait pour nous plonger dans une peur angoissante pour la survie, l'élément essentiel est absent. En effet, je veux bien comprendre que les images à l'écran, et les situations extrêmes vécues sont à couper le souffle, mais l'absence totale de développement des personnages empêche de s'identifier à eux. Et pour s'inquiéter de quoi que ce soit dans un film, il est plus que nécessaire d'être attaché un minimum aux protagonistes que l'on suit. Ici, rien du tout. A la sortie de la salle je n'étais pas capable de me souvenir d'un seul nom (excepté le personnage de Tom Hardy, dont le nom revient souvent) , et pourtant je ne suis jamais plus attentif que dans une salle de cinéma. Pour ressentir une quelconque angoisse, une quelconque pression dans ce genre de film, se rapprocher des personnages est une base. Le peu d'émotions présentes l'étaient par simple réflexion : je n'aimerai pas être à leur place. Mais ça se résume à ça et c'est un énorme problème pour moi. Par exemple, dans les séries du moment, ce qui fait que l'on s'intéresse aux évènements, c'est bien l'évolution des personnages, on avance avec eux. Dans ce film elle se fait de la même manière qu'un documentaire-fiction, qu'une reconstitution. Pour moi, ça ne marche pas, j'ai besoin de me sentir proche des personnages pour ressentir leurs enjeux.

    De plus, où est la menace ? Pas une seule fois on ne voit l'armée allemande, l'ennemi. L'un des enjeux principaux est la fuite face à une menace qui se ressert de plus en plus. Mais où est cette menace ? On ne la ressent pas. Excepté l'ouverture du film, rien ne montre un ennemie omniprésent, ou un danger de plus en plus palpable. Quand on ne mentionne pas les barrages français qui tombent petit à petit, quand il n'y a pas une torpille qui sort d'absolument nul part pour démarrer une scène d'action, l'ennemie n'est tout simplement pas là. La menace plane, mais c'est tout. Jamais elle ne se concrétise, et une nouvelle fois, pour moi, l'immersion en prend un coup.

    Je n'ai pas non plus apprécié l'histoire découpée en 3 actes temporels différents. Je trouvais cela inutile, une torsion alambiquée du scénario pour pas grand chose. A part voir ce qui va se passer à l'avenir pour un acte, via un autre plus avancé dans le temps, l'intérêt est faible. Habituellement je suis assez friand de ce genre d'écriture, les films de Nolan en sont imprégnés. Mais pour un film avec une telle thématique, ça ne marche tout bonnement pas...
    La bande son elle, bien que magnifique, est exagérément exploitée pour imposer au spectateur la pression qu'il devrait ressentir. Au final, sans ces musiques magnifiquement composées, toutes les grandes scènes du film n'auraient que peu d'intérêt. Et encore une fois, il n'est pas possible de se contenter de ce seul aspect pour faire vivre aux gens ce qu'il se passe à l'écran.
    Sinon, les plans de la ville de Dunkerque me laissaient un peu perplexe. Les bâtiments au loin me semblaient un peu trop modernes pour l'époque, et les rues un peu trop propres. Mais de ce côté là je ne peux pas vraiment m'exprimer, n'étant pas un expert du sujet. Ce n'est qu'une remarque que je me faisais, en attente d'éventuels éclaircissements.

    Au delà de ces points négatifs, le film est techniquement incroyable. Les scènes de catastrophes que ce soit sur terre, en mer ou dans les airs sont superbes. Les moyens sont là, et on retrouve la force du style de Nolan qui montre des choses impressionnantes de par leur grandeur (mais pas oppressantes pour le coup...). La photographie est impeccable offrant plusieurs plans marquants. Enfin, les séquences en avion étaient celles qui m'ont le plus intéressé. Criant de réalisme, ces duels étaient extrêmement aboutis, mais toujours dans une idée de spectacle et non pas d'immersion.

    En bref, Dunkerque est un film techniquement abouti, bénéficiant d'une imagerie impeccable et de scènes impressionnantes, mais qui échoue totalement lorsqu'il est question de l'immersion, thème principale du film.

    • simon dit :

      Pourquoi il faut toujours tout expliquer ici..
      9,8 imaginaire pour la critique qu'il donne au film.. Note pour son avis, pas pour le film (ma critique est plus haut et similaire).
      Comprenez: Je suis presque entièrement d'accord avec ce qu'il pense du film. (c'était une mini blague la note de sa critique.. :ninja: )

      On est d'accord pour Interstellar, quoique je le trouve un peu mou après 3 visionnages. Comme quoi le traitement Nolan ''qui se veut intelligent, mystérieux, profond sans beaucoup d'action'' ne fonctionne pas pour tous les types de films, on est d'accord?

      Reste une question: Comment a-t-il réussi à faire de Dark Knight le meilleur film de super héros (et un des meilleurs films que j'ai vu, et pourtant je ne suis VRAIMENT pas fan des super héros) alors qu'il s'est planté avec Dunkerque?

      Je vais essayer de répondre à moi-même, l'évolution de son style.
      S'il avait fait la trilogie Batman aujourd'hui, ça serait chiant à mourir.. Je ne vois que cette réponse qui pourrait coller à ma question, non?

  17. simon dit :

    9,8/10 pour la critique!
    Je ne comprends pas un tel engouement surtout des médias pour ce film. Comme mentionné plus haut, il faut vraiment arrêter de crier au Génie sans raison juste à cause d'un nom..

    Ta note de 5 me paraît élevée quand on lit ta critique?

    • Grank02 dit :

      9.8/10 ? pour ma critique ? :wassat:

      Je pense qu'un 5 est représentatif du film, ce n'est pas une merde loin de là. Le travail derrière est tout de même remarquable. Une note inférieure à 5 faut vraiment chercher. Mais il souffre énormément de son développement inexistant, et surtout d'une promotion disproportionnée face au réel contenu.

      On essaye de faire passer un blockbuster pour du "grand cinéma", alors que ça n'en vaut clairement pas la peine... En comparaison, Interstellar est nettement plus beau, plus prenant et sincère.

  18. EddieFelson dit :

    6.80/10 de note moyenne ... n'est pas 9.80/10 @simondenervaud!!!

Donner mon avis