Venom devrait avoir une suite compte tenu de sa performance au box office

Les fans qui ont apprécié « » peuvent vraisemblablement compter sur une éventuelle suite, car selon les résultats au box-office des dernières projections, le film serait en phase de devenir un véritable phénomène mondial.

Alors que « » avait fait ses débuts sous une pluie de critiques négatives, les cinéphiles ont fini par donner des avis favorables au spin-off Spider-Verse de Sony. Et même ce film a semé le doute chez de nombreux fans de bandes dessinées, dans l’ensemble, ils seraient ravis de revoir l’Eddie Brock, de Tom Hardy affronter le Carnage de Woody Harrelson dans une suite. Et à la vue des derniers chiffres au box-office, la suite de ce film de Marvel Comics pourrait effectivement voir le jour.

A ce stade, passer le cap des 550 millions de dollars est quasiment une garantie et quand le film sera diffusé en Chine à partir du 9 novembre prochain, « » devrait engranger plus de 600 millions de dollars, battant à plates coutures les dernières entrées au box-office de « Logan » et « Ant-Man et la Guêpe ». Le premier a reçu d’excellentes critiques, tandis que le second est bien placé dans l'univers cinématographique de Marvel.

Au final, malgré ses critiques, « » fera un meilleur score que « Justice League ». Sony peut se féliciter de la performance du film, sachant que le studio n’a en réalité dépensé que 100 millions de dollars pour sa production, ce qui est largement suffisant pour justifier une suite.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Super-Héros 15
 

15 commentaires

  1. Avatar romu31 dit :

    Alors , box office du à la curiosité des gens... et l'espoir de voir un Venom tel qu'on espère le voir .. mais au final grosse bouse ... ! Faites que Disney récupère les droits ... car là c'est du grand n'importe quoi.

  2. Avatar JoK3R60 dit :

    Moi je veux voir un venom 2 car sa ne veut pas dire qu’il sera mauvais. Le premier a était fait à la va vite

  3. Avatar MorpheusChx dit :

    La suite peut clairement être meilleure sil il y a une meilleure écriture et si le film soit plus violent puisque premièrement on devrait voir le développement de Venom durant sa nettoyage des rues de San Francisco et puis ils vont introduire Carnage qui est un véritable boucher à l'état pure, donc s'il y a suite, faudra changer la classification à mon avis.

  4. Avatar IKAN dit :

    non merci

  5. Avatar Angyo dit :

    Personnellement je ne suis pas allé le voir, j'attends la version longue avec les retours on entends parler d'un film coupé de beaucoup de scènes qui gêne parfois à sa compréhension. Ce changement de politique sur le r rated lui a fait mal. Dire que pour le moment cela défend ce changement de politique et nous sort que les prochains seront dans la même ligné, s'ils persistent c'est qu'ils sont assez idiot on s'attends forcément à quelque chose de plus sombre et dur avec des films de super vilains...

  6. Avatar Gemmel dit :

    Sachant que le film n'a pas encore passé les 400 M au total, parler de phénomène mondial est exagéré @redaction. Certes, il reste la Chine encore mais Venom se prend la sortie d'Halloween qui va satisfaire les amateurs et surement faire perdre son public.
    De plus, dire qu'il battra Logan et Ant Man and the Wasp 2 à plates coutures juste parce qu'il passe la barre des 600 M, ces deux films ont fait dans les 620 M. Par contre, Justice League a fait 650 M au total et 230 M aux EU donc même réflexion.
    Accessoirement, ce film a été tellement descendu que je ne le verrais vraisemblablement pas

  7. Avatar Gemmel dit :

    @morpheuschx74 Voilà la réponse sur la suite
    Le producteur Avi Arad n’a pas révélé à Collider quel rôle il jouerait dans la suite, mais a prévenu que la violence ne serait pas de la partie.

    « Quand vous entendez Carnage, la seule chose à laquelle vous pensez, c’est un classement R. Mais, si vous connaissez son histoire, si vraiment, vous connaissez les comics, il n’y a rien qui aille dans ce sens. C’est une âme torturée.

    Ses actions ne sont jamais le sujet principal, et on n’aura pas à montrer un couteau découper des chairs, du sang gicler. Ce qu’il faut montrer, c’est quelle est sa motivation ? Est-ce qu’il est né comme ça, ou est-ce quelqu’un pour lequel je devrais ressentir de l’empathie ?

    Parce que si on parvient à faire naître des sentiments chez le spectateur pour un vrai vilain, c’est le jackpot. »

  8. Avatar Hidentity dit :

    Bonjour à tous. Le spider-verse n'est pas prêt de s'arrêter. Aux US, le film est descendu par la critique mais boosté par un public qui doit avoir la tête dans le cul. L'avis des critiques en général, on peut s'asseoir dessus ou pas, mais il faut croire que le niveau d'exigence d'un certain public a bien baissé. je sais pas si ce sont des fans de venom qui vont le voir. Peut etre des fans de spiderman version mcu grand public qui se sentent rassurer par ce venom.

  9. Avatar the humain spider ! dit :

    @hidentity45
    tu crois sincèrement que la majorité du publique qui va voir des films de super hero sont de fan comics ? le fan de comics represente a peine 5% du publique total des recette des blockbuster. inutile de faire de comparaison avec le MCU spiderman pour la simple et bonne raison qu'une partie du publique y va par curiosité. entre les critique salé du film et les publique qui kiff, les gens n'ont pas d'autre choix d'aller verifier par eux même...c'est juste un cercle vicieux, sans parler du fait le film soit pegi 13, ce qui lui permete de toucher un publique plus large enfin bref, j'ai pas specialement kiffer le film mais je comprend pourquoi il marche.

  10. Avatar Hidentity dit :

    Salut @aurelien, je me suis mal exprimé peut etre mais ca change rien a ce que je pense. Pour moi, c'est un public au sens large qui est séduit par ce Venom comme pour le spiderman mcu. C'est le même public, caressé dans le sens du poil pour un anti héros charismatique qui fait pas dans la dentelle. Et il y a toujours de la curiosite au depart mais si le film est mauvais, normalement, ca s'effondre au bout de quelques jours. Or là ce n'est pas trop le cas puisque ça continue de cartonner. Oui, je sui d'accord, les fans ne constituent pa la majorité. Les spectateurs y sont allés en masse, combien en sont répartis déçus ?

  11. Avatar copposanto dit :

    Ah Ah Ah !!
    Que le film a du succès pour de bonnes ou de mauvaises raisons, ca change rien au fait qu'il a eu du succès. Pour info: ceux qui vont régulièrement en salle, ce sont les 15/25 ans. Si on est noyé sous des films de super héros (pour le meilleur et pour le pire), c'est pour satisfaire ce "coeur de cible" comme y disent a Hollywood. Ce succès prouve que Sony a trouvé la bonne recette auprès du public visé : faut savoir l'accepter ! Si le spectateur n'a pas vu un bon venom, au vu des chiffres et du "bouche à oreille", il a apprécié cette orientation: c'est un fait !

  12. Avatar Pulsions dit :

    @plaza13, c'est pas spécialement Sony mais plutôt Marvel depuis le 1er Iron Man: du divertissement en continu, à la chaîne, pour public ado. Ce n'est pas une critique de ma part c'est un fait.

  13. Avatar Leocroquemitaine dit :

    La critique principale d'un Marvel " light" qui veut toucher un large public me gave comme Deadpool qui se fend la poire avec le DC " obscur" ! Les shows Marvel-Netflix n'ont rien de "light" et les TV Shows DC sont bien niais, à l'exception de "Arrow" ! Arrêtez avec ce fantasme ! Le ton d'un film dépend de son sujet et si vous regardez bien les films Marvel depuis le premier Iron Man, les tons sont tout en nuance et pas toujours "légers" ! Pour en revenir à Venom, je ne l'ai pas encore vu mais la niaiserie de beaucoup d'américains qu'on peut constater sur le succès de certaines séries TV plus que poussives et qui dédaignent par contre des programmes qui mérite plus, ne m'étonne pas. Des critiques que je sais crédibles ont descendu le film en flèche, même Tom Hardy, son interprète principal a désavoué le résultat final mais son succès montre effectivement qu'il y a une catégorie d'individus qui ne s'émerveille que face à quelques effets spéciaux. Tant mieux pour Sony ! Espérons que la suite sera plus convaincante !

  14. Avatar copposanto dit :

    Pulsion : tout a fait !
    Quand j'écris :"Sony a trouvé la bonne recette auprès du public visé", je voulais sous entendre eux aussi..merci de l'avoir précisé ;)
    Leocroquemitaine : dans industrie du cinéma tout est dit !... y sont pas là pour enfiler des perles mais bien pour se faire du fric !
    Ce reproche que nous faisons nous tous aujourd'hui sur le cinéma de divertissement et mainstream a toujours existé. sauf que depuis une dizaine d'année, les œuvres diffusées n'ont plus aucune âme (sauf quelques rares exceptions) tellement y veulent faire un score dès la 1ere semaine. la pression des financiers, la crainte du piratage, la dictature des réseaux sociaux expliquent une partie du problème...

    Un des vrais soucis, c'est le pass ciné . Sous prétexte de vouloir rentabiliser sa carte, le public s'inflige trop souvent des films plus que moyen comme y mate un telefilm sur Tf1, histoire d'avoir LE quotas mensuel pour être gagnant. ce public ne recherche pas a etre "bousculé" par une oeuvre et n'a aucune empathie particulière sur ce qui défile devant leurs yeux. Qui d'entre nous ne s'est pas plaint régulièrement des conversations en plein film ou du fameux portable allumé en pleine séance ?
    Les studios ont bien compris ce "virage" du spectateur en ne proposant que du vite consommé, vite oublié... tant que ca fait du bruit ou que ca bouge: le spectateur 2.0 est content...
    Pour qu'il y est des films, il faut des salles (pour le moment), et justement les exploitants de salle investissent lourdement dans la 3D, l'imax et la 4Dx : ca fait du bruit et ca bouge...le pass ciné n'est qu'un produit d'appel car ce qu'ils recherchent dans un avenir proche, très proche c'est après avoir payer ses 20€/mois que le public rajoute régulièrement encore 5€ pour pouvoir mater son film plusse mieux.
    la finalité c'est que le public payent pour un divertissement (4DX) comme on va dans une fête foraine.

    En effet, la concurrence est rude aux states avec Vod et autres Netflix. la chronologie des médias chez eux (3 mois voir moins) fait que l’américain moyen n'a plus besoin de se déplacer rapidement pour mater une nouveauté.

    Donc pour attiré ceux qui font vivre les multiplex (15/25 ans) et par conséquent les studios, Hollywood produit des vidéos a mater entre pote et de moins en moins d'oeuvre du 7eme art.

  15. Avatar adbabad dit :

    Des films de studio y en a toujours eu et y en aura toujours...
    Mais dans le lot il y a également de véritables propositions artistiques qui sont faite.
    Si on prend les super-héros comme exemple, alors on a du Aquaman, du Spider-man, du Venom mais on nous propose également du Kick Ass, et prochainement du Glass.
    Je sais pas si vous avez conscience que le cinéma hollywoodien sort plus de films qu'il y a 10 ans alors forcément une majorité sont des produits. Mais à l'année, voir sur la décennie, y a eu plus de films marquants que sur toute autre décennie précédente.
    Donc toujours sortir le "c'était mieux avant" ça fait vieux nostalgique.
    Perso, je trouve qu'on vit une époque riche, certes remplis de produits commerciaux mais je rappelle par exemple que "Jurassic Park" a été fait juste pour le chèque. Et que la même année, par exemple était sorti des films comme "Allô Maman c'est Noël", 2 Amityville, le remake d'un film des années 50 avec Drayl Hannah, Fortress, Cyborg Cop, Maniac Cop3, Dennis La Malice, Sister Act acte 2, Robocop 3, etc...
    Hollywood a toujours produit des produits mercantiles et sans âme. C'est juste qu'avec Internet, on en prend juste bien pus conscience que les décennies précédentes.
    C'est tout aussi pourri qu'avant et ça propose tout autant de bons films et mauvais films qu'avant.
    "On a tendance à surévaluer sa jeunesse mais si on regarde lucidement le monde dans lequel nous vivons, eh bien ce n'est pas vrai. Si vous êtes lucide, vous allez vous apercevoir que le moment que nous vivons n'a pas de comparaison dans l'histoire" Michel Serres.
    Le « c’était mieux avant » traduit les angoisses ressenties face à la disparition d’un monde qu’on a aimé et qui laisse peu à peu la place à une société numérique qui nous fait encore peur.Dans un tel contexte, il devient difficile de définir son identité et de se projeter dans l’avenir, raison pour laquelle nous nous tournons vers le passé, un passé glorifié et aux excès bien souvent effacés par la mémoire.

Poster un commentaire

Vous n'êtes pas connecté(e)
Déjà membre ? Connectez-vous en cliquant sur "Connexion" dans la barre du haut.
Invité(e) ? Devenez membres gratuitement en vous inscrivant : Je m'inscris